Vers de futurs standards pour les appareils électroniques?

Vers de futurs standards pour les appareils électroniques?

Publié le 24 février 2012
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

La prolifération des équipements électroniques au sein de l’habitacle amène les autorités américaines à poser les jalons d’un futur standard. Entre l’éternelle radio, le GPS, le régulateur de vitesse, les commandes de climatisation, les réglages de châssis, les avertisseurs de collision ou de dépassement de ligne, les sources de distractions sont nombreuses.

Le ministère des transports américain (DOT – Departement Of Transportation) a récemment proposé un ensemble de recommandations destinés aux fabricants d’automobiles afin de limiter la distraction du conducteur à travers l’utilisation des différents modules électroniques.

Tout a commencé en 2010 dans le Missouri, suite à un accident impliquant un nombre important de véhicules. La NHTSA (National Higway Traffic Safety Administration) avait alors prôné l’interdiction pure et simple de l’utilisation des équipements électroniques.

Sans aller jusqu’à cette extrémité, il faut bien reconnaître que la multiplication des systèmes électroniques pose problème tant la plupart sont sources de trop longues distractions pour le conducteur. BMW, par exemple, en a fait les frais avec la première génération d’iDrive. La molette unique, censée contrôler l’ensemble des systèmes électroniques, a vu l’addition de boutons supplémentaires autour d’elle au fil des générations. Ceci afin de faciliter l’utilisation du système, mais aussi de limiter la distraction du conducteur.

Selon une étude américaine datant de 2010, basée sur les rapports d’accident émis par la police américaine, la distraction des conducteurs est en cause dans l’origine des accidents à hauteur de 17% des cas. Ce chiffre est resté stable au cours des 5 années précédentes.

Ces recommandations se feraient en 3 phases. La phase 1 concernerait les appareils de première monte qui requièrent l’attention du conducteur ou nécessitent son intervention. Les avertisseurs de collision et de franchissement de lignes ne sont pas concernés par ces recommandations. La NHTSA recommande notamment dans cette phase 1 de limiter le nombre d’informations visuelles et restreindre le nombre d’interventions manuelles du conducteur (au profit d’instructions vocales).

D’autre part, l’utilisation de certaines fonctions seraient désactivées tant que le véhicule n’est pas à l’arrêt (TV, navigation internet, composition d’un numéro de téléphone, …). Si ces recommandations sont déjà largement appliquées dans le secteur de la première monte, il reste de nombreux progrès à faire concernant les appareils de deuxième monte, justement concernés par la phase 2 (GPS autonomes, …). La phase 3 concernerait ensuite l’utilisation des commandes vocales.

Source: Green Car Congress
Crédit photo: Ford

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux

© Guillaume Darding

Mentions légales