Volkswagen tente de rattraper son retard aux Etats-Unis

Volkswagen tente de rattraper son retard aux Etats-Unis

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 14 décembre 2013

Au premier janvier 2014, Michael Horn remplacera Jonathan Browning au poste de président du groupe Volkswagen aux Etats-Unis.

Si le PDG actuel quitte officiellement ses fonctions pour « raisons personnelles », il ne fait que peu de doutes que les mauvais résultats du groupe sur le sol américain ont pesé dans cette décision. Alors que les ventes sur le marché US sont en hausse de près de 9% de l’année, le groupe Volkswagen enregistre une timide progression de 0,6%.

Les marques premiums du groupe fonctionnent très bien aux Etats-Unis : Porsche affiche une progression de près de 22% des ventes par rapport à 2012 et Audi enregistre quant à elle une hausse de plus de 13% (il reste néanmoins une forte marge de progression pour que la marque rejoigne ses principaux concurrents – Mercedes, BMW – qui vendent environ deux fois plus de véhicules sur le sol américain).

Au contraire, la marque Volkswagen enregistre une baisse de plus de 5%. Ces deux dernières années, le constructeur a réalisé de beaux résultats grâce à l’introduction de la Jetta en 2011, de la nouvelle Passat et de la Beetle en 2012. Volkswagen n’a pas introduit de nouveauté cette année. En particulier, la Golf 7, commercialisée depuis plus d’un an en Europe, est toujours attendue (date prévisionnelle : 1er trimestre 2014).

Gamme Volkswagen Etats-Unis 2012

Malgré ces résultats en berne, le bilan de Jonathan Browning n’est pas tout à fait noir. Depuis son entrée en fonction à ce poste fin 2010, les coûts de garantie ont été divisés par 2 et l’image du groupe a progressé dans les enquêtes qualité.

Son successeur, Michael Horn, est employé par VAG depuis 1990. Il a été occupé par le passé à travailler sur la stratégie du groupe et de ses marques. En 1997, il devient responsable des ventes du groupe pour la partie Europe du Nord puis responsable ventes et marketing du segment des véhicules premiums en 2001, avant de devenir responsable des ventes du groupe en Europe dès 2004. Depuis 2009, il occupe la fonction de président des activités d’après-vente pour le groupe au niveau mondial.

La mission de Michael Horn restera délicate : Volkswagen ambitionne de devenir n°1 mondial devant General Motors et Toyota. Pour réaliser cet objectif, le constructeur a déterminé qu’il devait tripler ses ventes aux USA. En effet, sur le sol américain, le groupe est encore très loin du top 5. Le cinquième, Honda, a vendu près de 1,4 million de véhicules depuis le début de l’année 2013 (+7,8% par rapport à 2012). Dans le même laps de temps, le groupe Volkswagen a vendu un peu plus de 550.00 véhicules.

Source : VAG, USA Today

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pascal29 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Hier

6 mois mini en ce moment sur les Puma non optionné, et 8 si on prend des options ...

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost»

Avant-hier

Bonjour Aaghalar, il n'y a pas vraiment de recette miracle concernant la fiabilité. Le mieux reste encore de faire appel à un expert pour vous accompagner dans l'achat d'un véhicule d'occasion. Il sera le mieux placé pour retracer l'historique du véhicule et les réparations éventuelles qu'il a subies. Bien sûr, on peut toujours le faire par soi-même, mais c'est fastidieux et cela prend du temps et il y a plus de risques de passer à côté de quelquechose. Après, comme vous le mentionnez, les défauts du 1.6 sont connus. Si vous arrivez à accéder au carnet d'entretien complet (pas le carnet ne mentionnant que les révisions, mais celui, centralisé auprès du constructeur, comportant l'ensemble des opérations telles que les rappels, par exemple), c'est déjà un grand pas.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

Bonjour Ledoux, les différences sont minimes entre les versions flexifuel et les versions standard. Il s'agit essentiellement du matériau du siège des soupapes qui a été changé et d'une reprogrammation du calculateur. Techniquement, il n'y a pas vraiment de contre-indication à partir sur une occasion pour la convertir en flexfuel. Toutefois, le marché de l'occasion est assez nerveux actuellement et le Puma est, me semble-t-il, recherché, ce qui pourrait conduire à des prix assez peu intéressants par rapport à un véhicule neuf bien remisé. Par ailleurs, le délai de livraison doit entrer en ligne de compte concernant les véhicules neufs.

© Guillaume Darding

Mentions légales