Volvo présente un système de détection des cyclistes

Volvo présente un système de détection des cyclistes

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 08 mars 2013

A l’occasion du salon de Genève, Volvo a présenté la dernière évolution de son système anti-collision capable désormais de détecter non seulement les piétons, mais aussi les cyclistes.

Jusqu’à présent, le système de freinage d’urgence proposé par Volvo était capable de détecter les piétons à distance et d’effectuer un freinage à pleine puissance jusqu’à l’arrêt complet du véhicule, ceci dans le but d’éviter une collision avec un piéton (enfants inclus, le système détectant les individus de plus de 80cm) ou d’en limiter les conséquences.

Grâce à un nouvel algorithme permettant une interprétation plus rapide des images envoyées par la caméra, le système peut désormais prendre en compte les déplacements des cyclistes. Selon Volvo, 50% des cyclistes tués sur les routes européennes l’ont été après avoir subi une collision avec une voiture.

Le système de détection se compose d’un radar logé dans la grille de la calandre, d’une caméra montée près du rétroviseur central et d’une centrale électronique chargée d’interpréter les données envoyées par le radar et la caméra.

Le radar détecte les objets qui se trouvent devant la voiture jusqu’à une distance d’environ 150m. Il évalue aussi leur distance par rapport au véhicule. Grâce à son fonctionnement bi-mode (longue portée / faible angle de détection ou courte portée / large angle de détection), il permet de détecter aussi bien les objets loin devant lui sur la même voie (vélos) que les piétons circulant sur un trottoir. La caméra permet d’interpréter quel type d’objet se trouve dans son champ de vision.

Lorsque le radar détecte un danger potentiel et que la caméra identifie ce danger comme étant un piéton ou un cycliste, la centrale électronique peut alors commander un freinage automatique pour écarter le danger.

Plus généralement, le système est capable d’intervenir sur les freins lorsqu’il détecte un véhicule circulant sur la même voie.

Ce système, aussi bénéfique et efficace soit-il, a les mêmes limites que l’oeil humain: la détection des piétons et des cyclistes est réduite en cas de mauvais temps ou dans l’obscurité. En ce sens, il reste donc une aide à la conduite et ne se subsitue pas complètement à la vigilance du conducteur.

Source: Volvo
Crédit photo: Volvo sauf illustration radar bi-mode (Delphi)

Commentaires sur l'article:

Olivier Z

11 avril 2018 à 19h14

Bonjour, je suis enseignant en maintenance automobile pour des BTS MV dans un lycée, j'aime beaucoup les articles très pédagogiques de votre site et j'invite mes étudiants à le consulter.
Je cherche des infos sur le mode d'action de ce système de freinage d'urgence : utilisation d'un actionneur à la place de la pédale de frein ? utilisation du groupe hydraulique de l'ESP .
Merci de me donner des infos si vous en avez
Guillaume Darding [administrateur]

12 avril 2018 à 21h56

Bonjour Olivier,

le système de détection des piétons/cyclistes s'appuie sur le calculateur ESP lorsqu'un freinage d'urgence est déclenché. Ainsi, cela permet de bénéficier de la répartition du freinage à chaque roue (stabilisation du véhicule) et de l'anti-blocage des roues (ABS).

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Technique: moteurs électriques»

Hier

Bonjour PCN, merci pour votre vigilance : il s'agit d'une regrettable erreur de ma part. J'ai corrigé mon précédent commentaire en conséquence.

PCN à propos de l'article «Technique: moteurs électriques»

Hier

Bonjour Guillaume, La batterie de la ZOE est refroidie par air. L'air est refroidi par un condenseur, qui est alimenté en froid par la pompe à chaleur de la voiture. Cette air rentre dans la batterie, traverse les modules de la batterie (12, réparties en 2 rangées de 6) puis est évacué à l'extérieur de la voiture. Le pilotage du ventilateur qui définit le débit d'air et du condenseur, qui définit la température de l'air, permettent d'optimiser la consommation de ce refroidissement en fonction de la température de la batterie. Pour les pays froids, des résistances sont ajoutées en entrée de ce circuit de refroidissement pour réchauffer la batterie, soit en fin de charge, si une date de départ a été programmée par l'utilisateur, soit en début de roulage. Cela permet d'avoir la meilleur performance de la batterie (le froid limite la puissance de décharge, mais surtout de recharge des batteries Li-Ion).

XenaDrin à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Hier

Bonjour Guillaume Darding, Je souhaite equiper ma Kia Rio de 2015 d'un boîtier Flexfuel. Mais j'avoue que cela me fait peur pour le moteur et on dit que le E85 use prématurément les pièces. Pourrais je avoir votre conseil SVP ? Merci Sandrine

© Guillaume Darding

Mentions légales