Volvo s’intéresse à la recharge électrique sans fil

Volvo s’intéresse à la recharge électrique sans fil

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 25 octobre 2013

Si l’autonomie est régulièrement citée comme étant le principal défaut des véhicules, le deuxième défaut qui en découle est le fait de devoir brancher fréquemment son véhicule pour le recharger. A ce sujet, Volvo vient d’achever une première phase d’un projet-recherche visant à recharger un véhicule électrique sans l’aide de câble.

La recharge par induction pourrait être une avancée considérable pour les véhicules électriques. Au lieu de brancher le câble électrique, le conducteur n’aurait plus qu’à stationner son véhicule à son emplacement habituel sans aucune intervention supplémentaire pour que les batteries se rechargent.

Volvo C30 electric - recharge par induction

Volvo s’est associé à un projet de recherche mené par Flanders DRIVE. Il s’agit d’une association à but non lucratif basée à Lommel (Belgique), non loin du centre d’essais de Ford. Elle se veut un centre de connaissances de l’industrie automobile en Flandre, partie de la Belgique qui rassemble de nombreuses usines (Volvo à Gand, Ford à Genk, Opel à Anvers,…).

Le projet a été mené en collaboration avec 9 entreprises et 2 universités. Volvo a fourni une C30 électrique pour la mise en oeuvre du projet. Selon les derniers tests, il a été possible de recharger complètement les batteries d’une capacité de 24 kWh en 2 heures et demie dans le cadre d’une charge rapide.

La recharge par induction consiste en une bobine placée dans l’émetteur (la borne de recharge) qui crée un champ électromagnétique. Une seconde bobine à induction, placée sous le véhicule, convertit ce champ en énergie électrique apte à recharger la batterie du véhicule.

Volvo C30 electric - principe de la recharge par induction

Les différents essais menés dans le cadre de ce projet semblent démontrer que les champs électromagnétiques n’ont qu’un impact très limité sur l’environnement et les personnes à proximité du véhicule. A ce jour, il n’a pas été établi quel était le rendement de ce type de recharge dans le cadre d’un véhicule électrique (le rendement d’une recharge par induction étant intrinsèquement plus faible qu’une recharge par câble).

S’il n’est pas encore question de commercialisation, Volvo continuera durant les prochaines années à faire des recherches sur ce type de solution afin d’évaluer la faisabilité et la viabilité dans le cadre d’une production en série.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Greg à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost»

Hier

Merci beaucoup Guillaume pour cette réponse rassurante !

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost»

Hier

Bonjour Greg, comme je l'ai indiqué dans une autre réponse, la principale précaution à prendre lors du premier redémarrage, c'est de conduire le véhicule tranquillement (comme à la sortie de concession : pas d'accélération brusque, pas de haut régime) et de bien laisser le moteur monter en température, ceci afin de s'assurer d'une bonne lubrification moteur (après 2 mois d'arrêt, l'huile aura certainement désertée, par gravité, nombre de zones où elle reste habituellement entre 2 temps de conduite).

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Bonjour meynadier, je te souhaite tout d'abord un prompt rétablissement. la principale recommandation sera de déconnecter la batterie (à moins de disposer d'un chargeur) et éventuellement de mettre le véhicule en prise (en passant une vitesse sur une boîte manuelle ou position P avec une boîte automatique) et de déserrer le frein à main (ce n'est pas toujours évident à faire avec un frein à main électrique) : dans certains cas, avec l'humidité, le frein reste bloqué et il peut être compliqué de redémarrer. Ensuite, lors du premier démarrage, conduire le véhicule tranquillement (comme à la sortie de concession : pas d'accélération brusque, pas de haut régime) et laisser le moteur monter en température, ceci afin de s'assurer d'une bonne lubrification (après 2 mois d'arrêt, l'huile aura certainement désertée, par gravité, nombre de zones où elle reste habituellement entre 2 temps de conduite). Penser à vérifier la pression de ses pneus aussi. Je ne prendrai pas forcément de précautions supplémentaires pour une immobilisation de 2 à 3 mois telle que celle qui nous occupe actuellement...

© Guillaume Darding

Mentions légales