Volvo s’intéresse à la recharge électrique sans fil

Volvo s’intéresse à la recharge électrique sans fil

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 25 octobre 2013

Si l’autonomie est régulièrement citée comme étant le principal défaut des véhicules, le deuxième défaut qui en découle est le fait de devoir brancher fréquemment son véhicule pour le recharger. A ce sujet, Volvo vient d’achever une première phase d’un projet-recherche visant à recharger un véhicule électrique sans l’aide de câble.

La recharge par induction pourrait être une avancée considérable pour les véhicules électriques. Au lieu de brancher le câble électrique, le conducteur n’aurait plus qu’à stationner son véhicule à son emplacement habituel sans aucune intervention supplémentaire pour que les batteries se rechargent.

Volvo C30 electric - recharge par induction

Volvo s’est associé à un projet de recherche mené par Flanders DRIVE. Il s’agit d’une association à but non lucratif basée à Lommel (Belgique), non loin du centre d’essais de Ford. Elle se veut un centre de connaissances de l’industrie automobile en Flandre, partie de la Belgique qui rassemble de nombreuses usines (Volvo à Gand, Ford à Genk, Opel à Anvers,…).

Le projet a été mené en collaboration avec 9 entreprises et 2 universités. Volvo a fourni une C30 électrique pour la mise en oeuvre du projet. Selon les derniers tests, il a été possible de recharger complètement les batteries d’une capacité de 24 kWh en 2 heures et demie dans le cadre d’une charge rapide.

La recharge par induction consiste en une bobine placée dans l’émetteur (la borne de recharge) qui crée un champ électromagnétique. Une seconde bobine à induction, placée sous le véhicule, convertit ce champ en énergie électrique apte à recharger la batterie du véhicule.

Volvo C30 electric - principe de la recharge par induction

Les différents essais menés dans le cadre de ce projet semblent démontrer que les champs électromagnétiques n’ont qu’un impact très limité sur l’environnement et les personnes à proximité du véhicule. A ce jour, il n’a pas été établi quel était le rendement de ce type de recharge dans le cadre d’un véhicule électrique (le rendement d’une recharge par induction étant intrinsèquement plus faible qu’une recharge par câble).

S’il n’est pas encore question de commercialisation, Volvo continuera durant les prochaines années à faire des recherches sur ce type de solution afin d’évaluer la faisabilité et la viabilité dans le cadre d’une production en série.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Nicolas G à propos de l'article «Normes Euro 6 : vue d'ensemble»

Il y a 48 minutes

Bonjour Guillaume, Merci pour cet article sur Euro 6. J'aimerais revenir sur la partie "mesure de puissance" et en particulier celle relative aux moteurs électriques. Pour avoir eu l'occasion de visualiser plusieurs COC de véhicules électriques (sur ce COC est indiqué la max net power, la max 30min power et la hourly output), j'ai pu constater des disparités très fortes entre la puissance net maxi et la maxi à 30min. Des facteurs de X2 à presque X5 selon le modèle (ex: max 30min power= 79kw et max net power= 386kw). Pourriez-vous m'expliquer de tels écarts comme elle ne tient pas compte comme vous l'indiquez d"’une éventuelle limitation de puissance due à l’échauffement des batteries" ? Pourquoi retenir l'homologation retient la valeur à 30min et non la maxi? Une évolution est-elle prévue sur ce dernier point à l'avenir (dans les prochaines normes)? D'avance, merci pour votre retour.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Avant-hier

Bonjour Damien, merci pour votre retour d'expérience et vos encouragements. En matière de consommation, elle devrait baisser progressivement jusqu'à atteindre 8 à 10.000 km. Effectivement, il serait surprenant d'arriver en dessous de 6l/100km (quoique, avec une bonne dose d'éco-conduite, il faut voir), mais 6-6,5 l/100km pour une compacte essence, c'est plutôt pas mal. Concernant le Start/Stop, la fonction est utile sur le cycle d'homologation (elle permet de gagner environ 5 grammes de CO2 / km). Dans la vie réelle, cela permet d'économiser aussi un peu d'essence (lorsque le moteur fonctionne au ralenti, il consomme entre 0,8 et 1,5 litres par heure, parfois plus dans des conditions extrêmes) et apporte un certain confort pendant l'arrêt (absence de vibrations) tout en étant parfois désagréable au redémarrage (... vibrations). Néanmoins, dans le cas d'un moteur essence, les vibrations sont parfois à peine perceptibles à bas régime.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Avant-hier

Bonjour Laguna22, merci pour votre retour d'expérience. Dans le cas de votre précédente Laguna, la cylindrée joue en sa faveur pour proposer plus de couple et potentiellement plus de souplesse... mais je doute, en revanche, que le moteur soit aussi agréable en matière de sonorité et de vibrations.

© Guillaume Darding

Mentions légales