11 millions de moteurs Škoda

11 millions de moteurs Škoda

Publié le 09 juillet 2013
Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com

Depuis 1899, Skoda fabrique des moteurs, d’abord pour les motos, puis pour les voitures. En 114 ans, la marque tchèque aura assemblé 11 millions de moteurs.

L’histoire a commencée en 1899 à Mladà Boleslav, actuel siège social de Skoda. Deux variantes de monocylindres animaient les motos Laurin & Klement, entreprise qui deviendra plus tard propriété de Skoda. En 1905, les deux associés commencent la fabrication de moteurs automobiles: un bicylindres de 1,1l de cylindrée refroidi par eau produisant 7 chevaux. Ce moteur équipait alors la Voiturette A, première voiture produite par le constructeur tchèque.

La société élargit ses compétences au début des années 1900 en produisant le premier moteur 8 cylindres en 1908. En 1924, Laurin & Klement produisent aussi des moteurs de camion et des moteurs d’avion. En 1925, Skoda Works, alors spécialisée dans l’armement, souhaite se diversifier et acquiert l’entreprise fondée par Laurin et Klement alors en difficulté suite, notamment, à un incendie.

Sous l’enseigne Skoda, le développement et la fabrication de moteurs resteront un axe de développement majeur de la société. Les moteurs Skoda s’illustreront notamment lors des Mille Miglia ou au rallye de Monte Carlo dans les années 30.

Durant la seconde guerre mondiale et les années suivantes, la marque tchèque connaîtra un net recul de ses activités. L’usine a été complètement détruite par les Force Alliées en avril 1945 avant d’être reconstruite quelques mois plus tard pour être sous le régime d’économie planifiée.

Toutefois, en 1964, Skoda marque les esprits avec la 1000 MB avec son moteur de 1,0l de 44 chevaux monté à l’arrière, dont le bloc est en aluminium. Skoda revient à une architecture plus classique (moteur monté à l’avant) en 1987.

En 1991, après une âpre compétition avec Renault qui souhaitait alors fabriquer la Twingo en République tchèque, Skoda est finalement intégré au groupe Volkswagen. Il faudra attendre jusqu’en 1997 pour que le constructeur tchèque fabrique le premier moteur destiné à fournir VAG: il s’agit du moteur 1l essence de 55 chevaux équipant notamment la Polo.

Les capacités de fabrication de moteur se sont progressivement développées au cours des années 2000. Actuellement, la production occupe 3.600 employés qui fabriquent près de 4.400 unités par jour. Il s’agit de 1,2l TSI (ancienne et nouvelle génération – EA111 et EA211) et du 1,4l TSI (EA211) de dernière génération.

Skoda et VAG n’entendent pas s’arrêter là: un centre de développement moteur va bientôt voir le jour à Cesana, non loin de Mladà Boleslav représentant un investissement de 34 millions d’euros, confirmant la pérennité de Skoda en tant qu’acteur important dans le développement et la fourniture de moteurs.

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Rose à propos de l'article «Dossier: systèmes de dépollution des moteurs diesel»

Il y a 3 jours

Bonjour, Je suis actuellement à la recherche d'informations concernant ce fameux FAP, car j'envisage d'acheter une v50 Volvo dont le FAF à priori devra être changer au alantour des 120000km (elle est à 112000km aujourd'hui). Savez vous si le système installé sur moteur pour rouler à l'eau est il vraiment sérieux ? Et si cela est compatible avec le FAP ? Merci

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 3 jours

Bonjour Mike, merci pour vos encouragements! Concernant les émissions de NOx, Emissions Analytics (EQUA index) détient une base de données conséquente de véhicules mesurées en conditions de conduite réelle. Vous ne retrouverez pas les valeurs exactes mesurées, mais l'index de qualité de l'air permet déjà de se faire une bonne idée. https://equaindex.com/ Concernant les émissions de particules fines, c'est un sujet plus délicat car cette composante est plus difficile à évaluer. Néanmoins, certains organismes comme l'ADAC communiquent ces valeurs (mais pas en conditions de conduite réelles, il s'agit de valeurs mesurées par leurs propres soins en laboratoire similaires aux tests d'homologation). D'autre part, le nombre de véhicules testées reste assez faible (environ une centaine depuis septembre 2016). https://www.adac.de/infotestrat/tests/eco-test/ (en allemand - les véhicules concernées sont ceux répondant aux normes "Schadstoffklasse" Euro 6c ou Euro 6d temp)

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Il y a 3 jours

Bonjour Fefe31, il n'est pas normal d'avoir ce défaut récurrent, surtout à cette fréquence, même si vos habitudes de conduite favorisent les petits trajet. Il est surtout surprenant que vous ayez à remplacer ce composant très régulièrement. Soit la conception de la sonde est défaillante, ce qui serait somme toute assez surprenant (mais ça peut toujours arriver), soit la calibration moteur favorise l'encrassement de la sonde, la rendant très rapidement inopérante. Il peut y avoir de multiples causes provoquant la contamination de la sonde lambda. En considérant que vous faites beaucoup de petits trajets, on peut présumer une accumulation de suies ou une contamination à l'huile moteur. Il peut y avoir beaucoup d'autres causes par ailleurs, des plus bénignes (qualité du carburant, utilisations d'additif dans le carburant) aux plus graves (joint de culasse défectueux). De toute façon, il n'est pas normal de devoir changer de sonde lambda aussi fréquemment (on peut estimer que les sondes doivent être changées une à deux fois tout au long de la durée de vie du moteur). Un tel problème devrait être remonté par votre garage à Nissan (vous n'êtes peut-être pas le seul dans cette situation et un correctif, s'il n'existe pas déjà (mise à jour du calculateur, nouvelle référence de sonde), devrait être apporté.

© Guillaume Darding

Mentions légales