11 millions de moteurs Škoda

11 millions de moteurs Škoda

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 09 juillet 2013

Depuis 1899, Skoda fabrique des moteurs, d’abord pour les motos, puis pour les voitures. En 114 ans, la marque tchèque aura assemblé 11 millions de moteurs.

L’histoire a commencée en 1899 à Mladà Boleslav, actuel siège social de Skoda. Deux variantes de monocylindres animaient les motos Laurin & Klement, entreprise qui deviendra plus tard propriété de Skoda. En 1905, les deux associés commencent la fabrication de moteurs automobiles: un bicylindres de 1,1l de cylindrée refroidi par eau produisant 7 chevaux. Ce moteur équipait alors la Voiturette A, première voiture produite par le constructeur tchèque.

La société élargit ses compétences au début des années 1900 en produisant le premier moteur 8 cylindres en 1908. En 1924, Laurin & Klement produisent aussi des moteurs de camion et des moteurs d’avion. En 1925, Skoda Works, alors spécialisée dans l’armement, souhaite se diversifier et acquiert l’entreprise fondée par Laurin et Klement alors en difficulté suite, notamment, à un incendie.

Sous l’enseigne Skoda, le développement et la fabrication de moteurs resteront un axe de développement majeur de la société. Les moteurs Skoda s’illustreront notamment lors des Mille Miglia ou au rallye de Monte Carlo dans les années 30.

Durant la seconde guerre mondiale et les années suivantes, la marque tchèque connaîtra un net recul de ses activités. L’usine a été complètement détruite par les Force Alliées en avril 1945 avant d’être reconstruite quelques mois plus tard pour être sous le régime d’économie planifiée.

Toutefois, en 1964, Skoda marque les esprits avec la 1000 MB avec son moteur de 1,0l de 44 chevaux monté à l’arrière, dont le bloc est en aluminium. Skoda revient à une architecture plus classique (moteur monté à l’avant) en 1987.

En 1991, après une âpre compétition avec Renault qui souhaitait alors fabriquer la Twingo en République tchèque, Skoda est finalement intégré au groupe Volkswagen. Il faudra attendre jusqu’en 1997 pour que le constructeur tchèque fabrique le premier moteur destiné à fournir VAG: il s’agit du moteur 1l essence de 55 chevaux équipant notamment la Polo.

Les capacités de fabrication de moteur se sont progressivement développées au cours des années 2000. Actuellement, la production occupe 3.600 employés qui fabriquent près de 4.400 unités par jour. Il s’agit de 1,2l TSI (ancienne et nouvelle génération – EA111 et EA211) et du 1,4l TSI (EA211) de dernière génération.

Skoda et VAG n’entendent pas s’arrêter là: un centre de développement moteur va bientôt voir le jour à Cesana, non loin de Mladà Boleslav représentant un investissement de 34 millions d’euros, confirmant la pérennité de Skoda en tant qu’acteur important dans le développement et la fourniture de moteurs.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 6 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales