BorgWarner ouvre une nouvelle usine au Portugal

BorgWarner ouvre une nouvelle usine au Portugal

Guillaume Darding - 23 septembre 2013

L'équipementier américain a commencé la construction d'une usine de 15.000 m2 au Portugal pour fournir les constructeurs européens en composants pour moteur diesel.

La construction de cette usine doit s'achever dans le courant de l'année 2014. Elle produira des tubes EGR (recirculation des gaz d'échappement), des échangeurs pour EGR ainsi que des bougies de préchauffage.

BorgWarner prévoit notamment une forte hausse de la demande en systèmes EGR dans les prochaines années: d'un marché de 21,2 millions d'EGR en 2013, l'entreprise anticipe un marché de 33,3 millions d'unités en 2018, soit une hausse de plus de 55%. A cet effet, la nouvelle usine dispose de suffisamment d'espace alentours pour prévoir une extension.

Malgré les prochaines normes d'émissions Euro 6 applicables en 2014, BorgWarner table sur une demande soutenue en moteur diesel dans les années à venir sur le continent européen.

Ces normes rendront pourtant plus complexes les moteurs diesel (avec l'utilisation de dispositifs SCR par exemple) au point que l'offre en diesel devrait nettement se réduire pour les modèles les plus petits (citadines type Renault Twingo) et la différence de coût à l'achat devrait s'accentuer à l'achat dans le haut de gamme.

BorgWarner Beru - tubes EGR

La nouvelle usine, située dans la zone industrielle de Lanheses (Viano de Castello - nord du Portugal) produira des composants aussi bien pour les véhicules particuliers que pour les véhicules utilitaires légers (VUL).

La production du site de Valença (à 50 kilomètres au nord du nouveau site) sera progressivement transférée dans la nouvelle usine, l'usine actuelle étant loué par BorgWarner.

Crédit images: BorgWarner Beru

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost»

Il y a 3 jours

Bonjour Claude, je comprends vos craintes et votre décision avec pareil défaut ! Il est surprenant que le vendeur vous ait présenté le véhicule ainsi... Concernant le DIG-T 163 ch, c'est un moteur développé par Nissan qui a plutôt bonne presse en matière de fiabilité. Le 1.8 l en est effectivement dérivé (mais ce n'est pas vraiment une évolution, il s'agit plutôt d'une version développée par Renault Sport pour motoriser la Mégane R.S. ainsi que l'Alpine A110. Une version dégonflée a été développée en parallèle sur Talisman et Espace).

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Mazda Skyactiv-X»

Il y a 3 jours

Bonjour Sorin, merci beaucoup pour votre retour d'expérience et le partage de vos données !

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour alexlef, il ne peut pas s'agir de l'ajout d'une wastegate pour la bonne raison que le turbo a déjà une wastegate (c'est un organe vital du turbo) électrique. La nouvelle référence conserve bien sûr le FàP et la courroie de distribution. L'évolution DPCA est essentiellement là pour que le moteur soit conforme aux normes Euro 6d et il n'y a donc pas de changements majeurs par rapport à son prédécesseur DADA. L'évolution la plus marquante, à ma connaissance, concerne la culasse qui a sûrement été revue pour supporter des températures un peu plus élevées.

© Guillaume Darding

Mentions légales