Changement de cap à la direction de PSA

Changement de cap à la direction de PSA

Publié le 27 novembre 2013
Par Guillaume Darding

La rumeur courait depuis quelques jours, la nouvelle est désormais officielle: Carlos Tavares intègrera au 1er janvier 2014 le Directoire de PSA. Plus tard dans l'année, il remplacera l'actuel PDG du groupe, Philippe Varin. Le nouveau président aura la mission délicate de procurer un avenir serein au groupe français, malmené depuis plusieurs mois.

Limogé de son poste de n°2 en août dernier de l'Alliance Renault-Nissan après des déclarations déplacées au sujet de son avenir (le dirigeant exprimait ses ambitions de diriger General Motors), il ne faisait aucun doute que Carlos Tavarès avait une idée derrière la tête. Cette idée se concrétise désormais: il sera dans quelques mois le nouveau PDG du groupe PSA.

Malgré des résultats inquiétants sur le plan économique, Philippe Varin aura tenu 5 ans à la tête du groupe français. Certes, le PDG aura exercé ses fonctions dans un contexte de crise en Europe, alors que le groupe vend 58% de sa production sur ce continent. Pourtant, Philippe Varin a pu profiter des chantiers initiés par son prédécesseur, Christian Streiff. Ce dernier a en effet initié la gamme DS et l'étude des véhicules hybrides diesel.

Philippe Varin - PSA

Fin du partenariat avec BMW, alliance ratée avec Mitsubishi, fermeture de l'usine d'Aulnay: autant d'événements qui ne feront que fragiliser plus encore la position de l'actuel PDG. La prise de participation à hauteur de 7% de la part de General Motors sèmera le trouble. Officiellement, ce rapprochement devait permettre de rationaliser les achats de composants et la conception de plateformes entre les marques du groupe en Europe (Citroën, Opel, Peugeot).

Propulsé à la tête de PSA, Carlos Tavares aura la lourde responsabilité de définir le futur du groupe. La première priorité sera de trouver des investisseurs. Dongfeng, actuel partenaire de PSA en Chine, sera très probablement un de ceux-là. Il faudra entretemps définir clairement le rôle de GM au sein de PSA: faut-il continuer les projets de plateformes et moteurs communs?

Citroën Hybrid Air

Ensuite, il faudra lancer rapidement le développement des véhicules et des moteurs futurs. A l'heure actuelle, PSA ne propose pas de véhicule hybride rechargeable et la commercialisation de véhicules électriques sera stoppée à la fin de carrière du duo C0/iOn du fait de la fin de la collaboration avec Mitsubishi. Seul le projet Hybrid Air semble suffisamment avancé.

La tâche ne devrait pas être insurmontable: Volvo (racheté par le constructeur chinois Geely) a bien négocié sa séparation avec le groupe Ford et vient de lancer sa nouvelle génération de moteurs essence et diesel ainsi qu'une nouvelle génération d'hybride rechargeable (V60 Plug-in Hybrid), seulement 3 ans après son rachat.

De par son expérience au sein de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Tavares est un fin connaisseur du monde automobile, tant du côté de la conception que de la stratégie produit. Il est aussi fervent amateur de sport automobile. Il ne faudra peut-être pas espérer un retour aux 24h du Mans, mais les courses automobiles devraient garder une place de choix dans la stratégie de développement du groupe à l'échelle mondiale, à commencer par l'engagement de Citröen en WTCC avec la paire de pilotes Yvan Muller / Sébastien Loeb.

Citroën C-Elysée WTCC

Crédit image: Renault, PSA

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux

© Guillaume Darding

Mentions légales