Continental crée la polémique sur l'étiquetage des pneus

Continental crée la polémique sur l'étiquetage des pneus

Guillaume Darding - 03 février 2013

Depuis le 1er novembre 2012, l'Union Européenne a instauré un système commun à tous les manufacturiers de pneus permettant au consommateur, en théorie, d'évaluer les qualités d'un pneu (voir la présentation détaillée). Quelques mois plus tard, Continental addresse une vive critique à l'encontre de cette nouvelle réglementation.

En premier lieu, la marque estime que la date de mise en application n'a pas été choisie de manière appropriée. Novembre est en effet une période où de nombreux consommateurs chaussent des pneus hiver. Or ces derniers se retrouvent pénalisés par l'étiquettage car leur notation est généralement plus faible que celle des pneus été, notamment pour les critères relatifs au bruit et à la consommation de carburant. En ne s'appuyant que sur 3 critères, le système d'étiquette ne prend pas en compte les caractéristiques propres aux pneus hiver.

Continental juge par ailleurs que le système d'étiquettage oublie des critères au moins aussi importants que les 3 critères actuels comme la maniabilité ou la résistance à l'usure. En somme, les étiquettes, par leur simplicité, pourraient induire le client en erreur, au même titre que les étiquettes mises en place pour estimer le niveau d'émissions des voitures.

En ne se basant que sur le CO2, le système d'évaluation s'appliquant aux voitures avantage clairement les véhicules fonctionnant au diesel. Or, le diesel n'est certainement pas le carburant approprié en milieu urbain par exemple, de par ses émissions nocives (NOx qui seront pris en compte dès 2014 avec les normes Euro 6) ou de ses systèmes de dépollution nécessitant une température relativement élevée (filtres à particules, SCR).

Continental estime dès lors que la règlementation imposée par l'Europe ne devrait pas constituer un critère de choix pour le consommateur. Le manufacturier conseille plutôt de se référer aux test réalisés par les organismes indépendants (ADAC, presse automobile,...). A ce sujet, il est d'ailleurs regrettable que la presse française ne se livre pas plus régulièrement à des tests aussi détaillés que ceux réalisés outre-Rhin.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Seb1143 à propos de l'article «Présentation moteur: Peugeot 1.2l Puretech turbo»

Hier

Deux casse moteur pour le moteur puretech 130 ch. Attention à tout les consommateurs.

meynadier à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

bonjour guillaume comme je vous l'avais mentonné je viens dacheter une 2008 thp 110 cv bva cette nouvelle manière de cvonduire me convient bien.Ce moteur accepte le 95 e10 que je mets en alternance avec le 98.Beaucoup d'amis me conseillent de faire monter un kit simple pour rouler a e85 (sans augmenter la puissance )et bien sur homologué .j'hésite beaucoup sachant que certaines personnes me disent de ne toucher a rien (risque moteur perte de garantie etc....) vos conseils sont les bienvenus amitiés.

Balthazar à propos de l'article «Technique: suspensions à butées hydrauliques progressives Citroën»

Il y a 3 jours

Pour revenir sur les amortisseurs dits à gaz, l'intérêt de l'azote réside donc dans la consistance de ses réactions quelles que soient les conditions extérieures, c'est bien cela ? [merci de préciser si HS] Cependant, je ne comprends pas comment le taux d'humidité dans l'amortisseur peut varier...les amortisseurs ne sont ils pas étanches ? A la limite pour des bi tubes, je comprends que l'air du réservoir puisse interagir avec l'extérieur autant sur des mono tubes, j'ai plus de mal à voir... La réponse à l'échauffement de l'air vs celle de l'azote apporte elle aussi gain en faveur de l'utilisation de l'azote ? Aussi l'utilisation de l'azote permet elle l'obtention d'un gain mesurable ou relève elle de l'argument marketing ? (quid de l'utilisation en sport auto?) Merci de la réponse précédente !

© Guillaume Darding

Mentions légales