Continental présente son nouveau pneu « électrique »

Continental présente son nouveau pneu « électrique »

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 09 janvier 2012

Les véhicules électriques arrivent peu à peu sur nos routes. Ils ne représentent peut-être aujourd’hui qu’une partie infime des ventes de véhicules neufs, ils sont pourtant nécessairement amenés à se développer dans les années futures. Dans cette optique, Continental a présenté un nouveau pneu dédiés aux VE: le Conti.eContact.

Les véhicules électriques ont des contraintes différentes de ses confrères à moteur thermique. On peut noter par exemple une accéleration plus franche au démarrage. De par leur faible autonomie sont aussi recommandés pour la ville, lieu où on recherche à réduire le bruit au maximum.

Dans ce cadre-là, Continental propose un pneu dédié aux véhicules propulsés au moyen d’un moteur électrique. Ces pneus spécifiques auront une largeur réduite par rapport à un pneu traditionnel. Ainsi, la marque entend remplacer un pneu traditionnel de 205/55 R16 par un pneu de 195/55 R20! Un choix assez surprenant qui ne va pas dans le sens de la réduction des masses en mouvement. Les premières tailles disponibles seront bien plus petites (125/80 R13 et 145/40 R13).

Autre différence: le flanc des pneus est plus souple afin de mieux s’accorder aux déformations de la routes. Outre un meilleur confort et une réduction du bruit, Continental cherche surtout à optimiser le contact du pneu avec la route et à minimiser les pertes d’énergie dues au sautillement de la roue. La précision de conduite à haute vitesse est détériorée à haute vitesse, mais un véhicule électrique n’est pas apte à atteindre 200 km/h sur les autoroutes allemandes.

Enfin, les pneus spéciaux pour véhicule électrique de Continental ont des petits pavés très rapprochés. Cette architecture de pneu permet de réduire sensiblement le bruit et la résistance au roulement grâce au profil plus « rond ». Grâce à ces petites lamelles (le rapprochant de la géométrie d’un pneu hiver) et malgré une gomme à priori dure, les pneus pour véhicule électrique devraient garder de bonnes performances sur sol mouillé par rapport à un pneu traditionnel.

Continental anticipe un volume de ventes de l’ordre de 2.8 millions de véhicules électriques en 2020. Face aux 70 millions de véhicules vendus en 2010, Continental estime donc que les véhicules électriques représenteront 4% des ventes totales: le moteur thermique a donc encore quelques belles années devant lui.

Commentaires sur l'article:

xav3294

22 novembre 2016 à 17h12

la Scénic 4 dispose aussi de pneus en 20 pouces , après pourquoi pas des pneus produisant de l'électricité en récupérant la forte énergie inhérente au roulement et à la production de chaleur , il me semble que Goodyear y travaille sérieusement !
Guillaume Darding [administrateur]

23 novembre 2016 à 11h33

Le Scénic 4 est effectivement ainsi chaussé. Dans le cas du monospace, il s'agit surtout d'une question d'esthétique (pour bien remplir les passages de roues) et de coût (il n'y a qu'une seule taille disponible quelle que soit la motorisation du véhicule).

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pascal29 à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

D'après le site ci après, il fait 240 nm : https://www.moteurnature.com/actu/2020/ford-puma-ecoboost-hybrid-essai-detaille.php

Berkut à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.0l Ecoboost»

Avant-hier

Bonjour Guillaume, très intéressant ce site ! J'aimerais avoir ton avis : Je suis intéressé par le PUMA pour un usage "gros rouleur", et donc jusqu'ici diéséliste, mais le MHEV-essence m'intrigue. Ce que je trouve "inconsistant", c'est que le configurateur Ford fait état de 93kW-210nm pour le 125 (c'est à dire puissance inchangée, mais couple augmenté de 40 N.m grâce à la micro-hybridation, comme on peut lire un peu partout), par contre le 155PS verrait bien sa puissance augmentée (turbo plus gros ai-je cru lire, et injection en conséquence), mais le couple serait inférieur, donné pour 190 N.m "seulement"). On n'aurait donc que 20 N.m de plus que le 125 "stock", que j'attribuerais (?) d'ailleurs plutôt au fonctionnement à plus haute pression (culasse renforcée je crois), aucun bénef d'hybridation donc ? Ou alors serait-ce que le turbo a trop d'inertie à bas régime sur le 155 pour vraiment gaver là où celui du 125 travaille déjà (et donc la MH fait ce qu'elle peut pour compenser ?). D'ailleurs les conso et émissions de CO2 en cycle mixte sont les mêmes. En tout état de cause, le Diesel 4cylindres non hybridé à 120cv explose tout ça avec 285 N.m, et comme le réservoir est petit en plus (43l contre 55 pour 50 donnés sur mon Duster-déjà pas gras), ça fait revenir moins souvent à la pompe....Consomme moins, émet moins de CO2, sinon S&S pareil. Juste Crit'air 2 contre 1 pour tous les modèles essence, mais j'habite une petite ville où ce n'est pas facteur, et je me rends rarement dans la grande ville à 20km où ça pourrait devenir un problème....un jour...peut-être...

Juju à propos de l'article «Essai: pneus Michelin CrossClimate»

Il y a 3 jours

J'ai testé les crossclimate sur une C5 tourner sur le train AR à l'année. C'est un excellent complement des 2 jantes en pneus neiges que je montais l'hiver à l'avant. Le grip est très bon quel que soit les conditions et il y a bien qu'en conduite ultra sportive par très forte chaleur que j'ai réussi à prendre en défaut ces pneus. Le gros avantage des ce pneu est d'avoir le flocon et donc d'être accepté lorsqu'on roule comme moi souvent en Suisse l'hiver. J'envisage d'ailleurs de monter les CC2 sur ma 308sw quand le train d'origine sera fini. Attention, il faut rester conscient des limites, ça ne remplace pas un train de vrai pneu neige quand on est dans la tourmente mais il fait très bien le job pour celui qui roule très occasionnellement sur route enneigée.

© Guillaume Darding

Mentions légales