Continental présente son nouveau pneu « électrique »

Continental présente son nouveau pneu « électrique »

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 09 janvier 2012

Les véhicules électriques arrivent peu à peu sur nos routes. Ils ne représentent peut-être aujourd’hui qu’une partie infime des ventes de véhicules neufs, ils sont pourtant nécessairement amenés à se développer dans les années futures. Dans cette optique, Continental a présenté un nouveau pneu dédiés aux VE: le Conti.eContact.

Les véhicules électriques ont des contraintes différentes de ses confrères à moteur thermique. On peut noter par exemple une accéleration plus franche au démarrage. De par leur faible autonomie sont aussi recommandés pour la ville, lieu où on recherche à réduire le bruit au maximum.

Dans ce cadre-là, Continental propose un pneu dédié aux véhicules propulsés au moyen d’un moteur électrique. Ces pneus spécifiques auront une largeur réduite par rapport à un pneu traditionnel. Ainsi, la marque entend remplacer un pneu traditionnel de 205/55 R16 par un pneu de 195/55 R20! Un choix assez surprenant qui ne va pas dans le sens de la réduction des masses en mouvement. Les premières tailles disponibles seront bien plus petites (125/80 R13 et 145/40 R13).

Autre différence: le flanc des pneus est plus souple afin de mieux s’accorder aux déformations de la routes. Outre un meilleur confort et une réduction du bruit, Continental cherche surtout à optimiser le contact du pneu avec la route et à minimiser les pertes d’énergie dues au sautillement de la roue. La précision de conduite à haute vitesse est détériorée à haute vitesse, mais un véhicule électrique n’est pas apte à atteindre 200 km/h sur les autoroutes allemandes.

Enfin, les pneus spéciaux pour véhicule électrique de Continental ont des petits pavés très rapprochés. Cette architecture de pneu permet de réduire sensiblement le bruit et la résistance au roulement grâce au profil plus « rond ». Grâce à ces petites lamelles (le rapprochant de la géométrie d’un pneu hiver) et malgré une gomme à priori dure, les pneus pour véhicule électrique devraient garder de bonnes performances sur sol mouillé par rapport à un pneu traditionnel.

Continental anticipe un volume de ventes de l’ordre de 2.8 millions de véhicules électriques en 2020. Face aux 70 millions de véhicules vendus en 2010, Continental estime donc que les véhicules électriques représenteront 4% des ventes totales: le moteur thermique a donc encore quelques belles années devant lui.

Commentaires sur l'article:

xav3294

22 novembre 2016 à 17h12

la Scénic 4 dispose aussi de pneus en 20 pouces , après pourquoi pas des pneus produisant de l'électricité en récupérant la forte énergie inhérente au roulement et à la production de chaleur , il me semble que Goodyear y travaille sérieusement !
Guillaume Darding [administrateur]

23 novembre 2016 à 11h33

Le Scénic 4 est effectivement ainsi chaussé. Dans le cas du monospace, il s'agit surtout d'une question d'esthétique (pour bien remplir les passages de roues) et de coût (il n'y a qu'une seule taille disponible quelle que soit la motorisation du véhicule).

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales