e-up! et e-Golf: Volkswagen se met à l'électrique

e-up! et e-Golf: Volkswagen se met à l'électrique

Guillaume Darding - 28 août 2013

A l'occasion du salon de Francfort, Volkswagen présentera les deux premiers véhicules électriques de son histoire avec une citadine (e-up!) et une berline compacte (e-Golf). Leur commercialisation devrait intervenir au cours du premier semestre 2014. Leur tarif n'est pas encore connu.

Equipements de série

L'e-up! et l'e-Golf seront proposées uniquement en version 5 portes. Les batteries sont logées sous le plancher du coffre et sous les passagers arrière. De cette manière, elles n'empiètent pas sur le volume du coffre qui reste identique à celui des versions à moteur thermique.

De série, les 2 Volkswagen électriques seront équipées de la climatisation automatique, d'un système auxiliaire de ventilation, d'un système de navigation et du dégivrage du pare-brise. L'e-Golf sera de plus équipée d'un éclairage à LED.

Volkswagen e-up! et e-Golf

Caractéristiques techniques e-up!

L'e-up! est équipée d'un moteur électrique de 60 kW dont le couple s'élève à 210 Nm. Les batteries ont une capacité de 18,7 kWh pour une consommation moyenne, sur le cycle NEDC, de 11,7 kWh/100km. L'autonomie théorique s'élève donc à 160 km.

En matière de performance, la vitesse maximale de l'e-up! est de 130 km/h et elle accélère de 0 à 100 km/h en 12,4 secondes.

Caractéristiques techniques e-Golf

Le moteur de l'e-Golf offre une puissance de 85 kW et un couple de 270 Nm. L'e-Golf peut compter sur des batteries d'une capacité de 24,2 kWh. La consommation électrique sur le cycle européen normalisé s'élève à 12,7 kWh pour une autonomie théorique de 190 km.

Sa vitesse maximale est limitée électroniquement à 140 km/h et le 0 à 100 km/h est parcouru en 10,4 secondes.

Modes de recharge

De série, les e-up! et e-Golf seront équipées d'un connecteur standard permettant de recharger le véhicule sur une prise électrique classique (230 V) de 2,3 kW de puissance ou via une borne de recharge domestique de 3,6 kW de puissance.

e-up! et e-Golf - connecteur CCS Combo

Optionnellement, les véhicules électriques Volkswagen peuvent être équipés d'un connecteur de type CCS (Combined Charging System), autrement appelé Combo. Cela permet de bénéficier de la puissance des bornes de recharge rapide allant jusqu'à 40 kW. Il s'agit du même format de prise que celui utilisé par la BMW i3. Dans cette configuration, les e-up! et e-Golf peuvent retrouver 80% de leur autonomie en 30 minutes.

Le connecteur des Volkswagen électriques est compatible avec un connecteur de type 2 pour la recharge en courant alternatif (le même que celui utilisé par la Renault Zoé) et inclut en-dessous de ce dernier les connections pour recharger en courant continu.

Renault Zoé - connecteur de type 2

Le standard CCS (adopté notamment Volkswagen, BMW, Mercedes, Opel et Ford) est appelé à se généraliser en Europe (par décision du Parlement Européen) au profit du standard CHAdeMo (promu par les constructeurs japonais Mitsubishi, Nissan et Toyota ainsi que par PSA).

Freinage régénératif

Le conducteur pourra choisir entre 3 modes de conduite (Normal, Eco et Eco+) visant soit à privilégier le confort des occupants, soit à maximiser l'autonomie du véhicule avec notamment la coupure de la climatisation.

e-up! et e-Golf - levier de vitesses avec sélection du taux de freinage régénératif

D'autre part, il est possible de sélectionner manuellement à l'aide du levier de vitesses le taux de freinage régénératif (équivalent au frein moteur) selon quatre niveaux. Plus le taux est élevé, plus la voiture sera freinée lorsque le conducteur relâchera complètement la pédale d'accélérateur et plus la batterie se rechargera.

Développement et production

La chaîne de traction (moteur électrique, boîte de vitesses) ainsi que les batteries lithium-ion ont été conçues et développés par Volkswagen. La production de ces éléments se fera par ailleurs dans les usines de Volkswagen en Allemagne.

L'assemblage final des véhicules électrique sera effectué sur les mêmes chaînes de production que leurs homologues à moteur thermique (Slovaquie pour l'e-up!, Wolfsburg - Allemagne pour l'e-Golf).

Crédits photos: Volkswagen, Renault, Phoenix Contact

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
JulienH à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonsoir, c'est justement à cela que je pensais avec le coffre de toit, en plus du poids des bagages, si je prend un trajet que je fais plusieurs fois par an, Lyon -> Lans en Vercors par exemple, je vais avoir de l’autoroute. De plus la température en altitude l'hiver ne doit pas aidé... Ça confirme ce que je pense des voitures du style e-208, en fait si on veut investir dans l’électrique il faut partir sur de "vrai" modèles optimisé :-)

Guillaume Darding à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour à tous et merci pour vos encouragements ! @JulienH Le coffre de toit (en dehors de son poids) ne va pas changer grand chose dans la consommation globale sur une route de montagne, c'est surtout au-dessus de 90 km/h qu'il devient franchement pénalisant. Par contre, il est certain que la consommation, pour accéder aux stations, va s'envoler. Il est donc important d'avoir des stations de charge rapide en vallée et des points de charge lent à l'arrivée. Il est tout à fait envisageable d'avoir un VE en véhicule principal (et même en unique véhicule) : je pense que c'est désormais le cas dans un certain nombre de foyer qui ont opté pour un véhicule électrique. Les longs trajets demandent certes un peu plus de préparation pour programmer les arrêts, mais c'est largement faisable. Par contre, dans le cas de l'e-208 que vous évoquez, j'aurais du mal à la conseiller pour faire des longs trajets entre un consommation pas optimale et la batterie de taille modeste ! @Purmoka Effectivement, il faut que le réseau soit bien dimensionné pour éviter les files d'attente lors des fortes affluences. Aujourd'hui, c'est plutôt le cas (il y a eu quelques cas où les conduteurs ont dû patienter une vingtaine de minutes cet été avant de pouvoir commencer à recharger en France), mais il faut absolument que le réseau de charge rapide continue de grandir à la même cadence que les ventes de VE. D'autre part, il est aussi important de savoir la fréquentation des bornes (si toutes sont occupées et si oui, quel est le temps d'attente) afin d'éviter certaines déconvenues.

Purmoka à propos de l'article «Véhicules électriques et longs trajets»

Hier

Bonjour, Et merci pour vos article toujours très objectif ! Un autre paramètre va poser problème c'est en plus du temps de recharge des véhicules électrique mais aussi le nombre de véhicule à recharger en même temps(lors de fort affluence) en opposition avec les véhicules thermique ! Pour ma part j'attends le développement de l’hydrogène...

© Guillaume Darding

Mentions légales