Mini Coupé et Roadster: un petit tour et puis s'en vont

Mini Coupé et Roadster: un petit tour et puis s'en vont

Publié le 13 février 2015
Par Guillaume Darding

Après seulement 3 ans de carrière, les Mini Coupé et Roadster disparaissent du catalogue pour faire place à la demande croissante pour les nouvelles Mini 3 portes et Mini 5 portes.

La recette consistant à multiplier le nombre de modèles dans la gamme n'aura donc pas fonctionné pour le constructeur anglais. Pourtant, la formule est bien éprouvée par la maison mère BMW. Rien qu'au niveau de la Série 3, par exemple, la gamme compte 8 variantes: Série 3 berline, Série 3 Touring, Série 3 Gran Turismo, Série 4 Coupé, Série 4 Cabriolet, Série 4 Gran Coupé, X3, X4.

La carrière commerciale de la Mini Coupé avait débuté fin 2011 (à l'occasion du salon de Francfort), tandis que celle du Roadster commença quelques mois plus tard, en janvier 2012, à l'occasion du salon de Détroit. Toutes deux basées sur la Mini Cabriolet, elles s'affranchissaient des places arrière pour offrir un peu plus de coffre tout en s'appuyant sur un style plus dynamique.

Mini Coupé - vue arrière

Avec l'arrivée de la Mini 5 portes, l'usine d'Oxford n'est plus capable de répondre à la demande et le constructeur anglais fait déjà fabriquer la nouvelle Mini sous licence aux Pays-Bas.

La Mini 5 portes et la Mini 3 portes sont fabriquées à partir d'une plateforme commune avec BMW (plateforme UKL utilisé par la Série 2 Active Tourer), tandis que l'actuelle Mini Cabriolet utilise toujours l'ancienne plateforme. Cette dernière est en toute fin de carrière (remplacement en 2015) et le modèle qui la remplacera utilisera naturellement la plateforme UKL.

Or, vu la jeunesse du Coupé et du Roadster, il n'était pas question de développer des nouveaux modèles qui auraient été bâtis sur cette nouvelle plateforme, sauf si ces deux modèles avaient été un franc succès. Dès lors, le sort des Mini Coupé et Roadster était scellé: il est impensable de mobiliser une ligne de production dédiée à des modèles à faible volume de production.

Mini Roadster - profil

Ces deux modèles n'auront pas attiré les foules en Europe avec 6.500 exemplaires vendus (Coupé + Roadster) en 2013. Le Clubman (7.500), tout comme le Paceman (8.200) n'ont eu guère plus de succès. A contrario, le Paceman (42.200 ventes) et la Mini classique (78.000 exemplaires vendus) ont assuré la majeure partie des ventes.

Aux USA, le bilan est un peu meilleur concernant le Coupé et le Roadster avec 5.300 ventes, 3.300 ventes pour le Paceman, 5.200 pour le Clubman, 21.300 Countryman et 31.400 Mini (classique et cabriolet).

Malgré un physique particulier, les Coupé et Roadster sont  rapidement tombés dans l'oubli. Sur le plan technique, le Coupé et la Mini classique avaient une masse similaire, bien que le Coupé était dépourvu de la banquette arrière. Dès lors, les deux modèles ne comptaient vraiment que sur leur style pour s'imposer: pari vraisemblablememt perdu pour ces modèles qui ne connaîtront pas de descendance.

Mini Paceman - vue de trois quart avant

Lorsque le Countryman sera renouvelé à l'horizon 2016/2017, le Paceman, dont le niveau des ventes reste faible, pourrait survivre: les deux SUV de la marque ne sont pas fabriqués dans l'usine d'Oxford (Angleterre), mais par Magna Steyr à Graz. L'usine autrichienne est plus à même à s'adapter à des petits volumes de production.

Le Clubman, lui aussi touché par un faible volume de ventes, sera quant à lui renouvelé. Toutefois, la philosophie du modèle devrait notablement évoluer pour, d'une part, s'adresser à un plus large public et d'autre part, ne pas empiéter sur les ventes de la Mini 5 portes.

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour Jean-Jacques, la boîte TCT proposée sur les Alfa Romeo est une boîte robotisée à double embrayage. L'apparition du message d'erreur me semble quand même prématurée, mais elle peut s'expliquer par le fait que vous restez longtemps en côte avec une faible accélération. Vraisemblablement, l'un ou l'autre embrayage n'est pas complètement fermé, ce qui crée du frottement et génère donc de la chaleur. Si, de plus, lors d'un démarrage à froid, la puissance de refroidissement de la boîte est réduite (le temps que la température d'huile monte et que l'huile devienne moins visqueuse, générant ainsi moins de frictions, au bénéfice de la consommation de carburant), on se retrouve dans une situation critique où la température de la boîte devient potentiellement trop élevée. Il n'y a pas de réglage possible (autrement que par une mise à jour du constructeur ou à prendre le risque de reprogrammer la boîte par un spécialiste) et je n'ai pas le sentiment qu'un changement de boîte solutionnerait ce problème (puisqu'il s'agit vraisemenblablement d'un problème de calibration du logiciel de la boîte). Vu votre kilométrage, j'imagine que votre Giuletta est toujours sous garantie. Le cas échéant, n'hésitez donc pas à faire vérifier votre véhicule par votre concessionnaire.

Jean-Jacques Payan à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 5 jours

Bonjour, Votre document est très intéressant. Je profite de votre site pour vous poser une question pratique. Je possède une Giulietta 170 TCT (dont vous ne parlez pas beaucoup .. de la boite) qui en remontant de mon 3eme sous sol avec un accès difficile cause un message d'erreur : Température élevée de la boite . Existe t il un réglage possible , changement de la boite ou tt simplement un défaut de conception ????? j'ai 15000 kms ... Avec mes remerciements.

Guillaume Darding à propos de l'article «Normes Euro 6c: filtre à particules et casse-tête hybride»

Il y a 6 jours

Bonjour Gabrielle, la Golf GTE fait partie des modèles dont l'homologation Euro 6c / Euro 6d temp est retardée en raison des faibles volumes de vente (en 2017, sur un total de 480.000 Golf construites, seules 10.000 étaient des GTE). De fait, sans cette homologation, il n'est plus possible d'immatriculer un nouveau véhicule. En théorie, quelques véhicules pourraient être encore vendus avec l'ancienne homologation (à titre d'une fin de série), à condition que le constructeur en fasse la demande. En fait, Volkswagen avait même stoppé les commandes sur ce modèle (et d'autres modèles de la gamme) en début d'année afin d'éviter de se retrouver dans la situation à laquelle vous faites désormais face. Vous concernant, votre concessionnaire aurait dû immatriculer votre Golf GTE avant le 1er septembre pour éviter les tracas (à condition que le véhicule était déjà en sa possession avant cette date). Désormais, il n'y a pas d'autre choix que de patienter jusqu'à ce que le modèle soit homologué (et cela pourrait prendre encore plusieurs semaines) pour débloquer la situation. Il faut aussi espérer, sans vouloir être (trop) pessimiste, qu'il ne s'agisse que d'une nouvelle homogation sans changement technique car si des changements techniques devaient intervenir (ajout d'un filtre à particules / calibration moteur), la livraison de votre véhicule pourrait être encore allongée.

© Guillaume Darding

Mentions légales