Opel à la chasse du Ford Ecoboost avec un nouveau 3 cylindres essence

Opel à la chasse du Ford Ecoboost avec un nouveau 3 cylindres essence

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 07 août 2013

Opel présente un tricylindre essence turbo de 1,0l de cylindrée. Premier d’une nouvelle famille de moteur essence à injection directe, il sera prochainement inauguré par l’Opel Adam.

Le nouveau 1,0l SIDI Turbo délivre une puissance de 115 chevaux et un couple de 166 N.m entre 1.800 tr/min et 4.700 tr/min. Le 3 cylindres est bâti autour d’un bloc en aluminium. Il bénéficie de l’injection directe et du calage de distribution variable à l’admission et à l’échappement. Le collecteur d’échappement est intégrée dans la culasse, elle aussi réalisée en aluminium.

Opel 1.0 SIDI Turbo 3 cylindres essence

Le 1,0l SIDI Turbo présente des caractéristiques similaires au 3 cylindres Ford Ecoboost 1,0l disponible pour sa part avec une puissance de 100 ch ou 125 ch et un couple de 170 N.m entre 1.400 tr/min et 4.000 tr/min.

L’essence est injectée à l’intérieur des cylindres par l’intermédiaire d’injecteurs à 6 trous, implantés en position centrale juste au-dessus de chaque piston. L’air circule dans le cylindre à travers 4 soupapes.

Afin de diminuer plus encore la consommation du moteur, ce dernier est équipé d’une pompe à huile à deux lois (faible ou fort débit) et d’une pompe à eau débrayable: lorsque le liquide est froid, la pompe n’est pas actionnée pour accélérer la mise en température du moteur.

L’absence de vibrations et le silence de fonctionnement ont été les deux axes majeurs de développement, en sus de la réduction de la consommation de carburant. A cet effet, le 3 cylindres est équipé d’un arbre d’équilibrage intégré dans le carter d’huile. Il est entraîné par une chaîne à dents inversées pour limiter les bruits de fonctionnement.

La rampe d’injection ainsi que les injecteurs sont découplés de la culasse afin de minimiser les vibrations causés par les impulsions du système d’injection. De plus, des isolants acoustiques ont été appliqués sur une large part du moteur: haut moteur, avant moteur, culasse, pompe à essence,…

L’installation du 3 cylindres ne nécessite aucune isolation acoustique supplémentaire dans le compartiment moteur et ne requiert pas non plus de support moteur spécifique pour amortir les vibrations.

Opel 1.0 SIDI Turbo 3 cylindres essence - boîte de vitesses manuelle à 6 rapports

La puissance est transmise aux roues par l’intermédiaire d’une boîte manuelle à 6 rapports nouvellement développée. Elle se veut légère (37 kg sans fluide) et compacte (375 mm de long). Opel a privilégié le confort de passage des vitesses avec notamment l’utilisation de crabots plus larges, de synchros triple cône pour les premier et deuxième rapports et de synchros double cône pour les troisième et quatrième rapports. La marche arrière est elle aussi synchronisée. Cette nouvelle boîte de vitesses peut encaisser un couple allant jusqu’à 220 N.m.

Le nouveau moteur sera présenté au grand public à l’occasion du salon de Francfort et les premières livraisons d’Opel Adam équipées du 1,0l SIDI Turbo devraient intervenir au début de l’année 2014. Il sera produit aux côtés du récent 1,6l SIDI turbo sur le site de Szentgotthard en Hongrie.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Karim78 à propos de l'article «Dossier: fonctionnement de la climatisation»

Il y a 10 heures

Je prend note de vos précieux conseils. Cela semble logique après tout mais je vérifierai avec un 2ème mécano sait-on jamais. Merci encore Guillaume !

thierryb à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Merci, c'est très clair

Guillaume Darding à propos de l'article «Autonomie et consommation des véhicules électriques»

Hier

Bonjour Thierry, merci beaucoup pour tes encouragements ! Concernant la vitesse de 100 km/h, il n'y a pas de raison d'être pénalisé à rouler plus vite puisque la consommation n'est pas décompté pendant cette phase. Peut-être y-t-il un risque (je pense assez peu signifiant) d'être pénalisé si on considère que la marge d'erreur des appareils de mesure est plus grande à haute vitesse. Cette phase a vitesse constante a pour but unique d'accelérer le test de toute façon. Mis à part à avoir accès au dossier d'homologation, il n'est pas possible de connaître la vitesse utilisée par le constructeur. Concernant la consommation, la tension et l'intensité de la batterie sont mesurées en continu lors des tests (soit par un appareil de mesure externe, soit directement par le système de gestion de la batterie, si le constructeur démontre qu'il est suffisamment précis). Par la suite, il suffit de relever la tension et l'intensité moyenne durant les segments dynamiques pour en déduire la consommation. Concernant la puissance de charge, elle n'est pas clairement définie à ma connaissance, mais la charge doit utiliser le chargeur embarqué du véhicule (convertissant le courant alternatif de la source en courant continu) et se faire à vitesse "normale" (logiquement avec une intensité de 16A, soit l'équivalent d'une puissance de 3,7 kW). Concernant la fin du test, il s'arrête lorsque le véhicule tombe en panne (et non aux 0% réels de la batterie, sinon, il y a de grandes chances qu'elle soit endommagée dans le processus). Les tests se font systématiquement en laboratoire : il n'y a donc pas d'incidence due aux variations des conditions météorologiques. En espérant avoir répondu à l'ensemble de tes questions !

© Guillaume Darding

Mentions légales