Renault inaugure un nouveau simulateur 3D

Renault inaugure un nouveau simulateur 3D

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 21 juin 2013

Renault s’est doté d’un outil de développement virtuel à la pointe de la technologie: il s’agit d’un outil de visualisation en 3 dimensions immersif permettand aux équipes de développement d’interagir à l’intérieur ou à l’extérieur d’un véhicule numérique.

Installé au sein du Technocentre, le simulateur reproduit de manière virtuelle un véhicule à l’échelle 1, que ce soit à l’intérieur (habitacle) ou à l’extérieur (carrosserie). Ford utilise depuis peu ce type de simulateur en Europe. Toutefois, le système utilisé par Renault se veut plus performant étant somme toute plus récent.

Le rôle de cet outil numérique est de pouvoir limiter le nombre de prototypes nécessaires pour la mise au point des véhicules au cours du développement, ce qui représente un gain de temps et d’argent. Il devra contribuer à l’amélioration de la qualité perçue et de l’ergonomie de ses véhicules.

En particulier, le simulateur Cave 3D permettra:
-  l’amélioration de la visibilité vers l’avant et les trois-quarts arrière du véhicule, traditionnel point faible d’une voiture
-  le rendu réaliste de l’aspect du véhicule complet, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur
-  un travail poussé en faveur de l’ergonomie
-  l’amélioration de l’assemblage des petits composants en étudiant avec précision leur ajustage

Le simulateur, dont Renault dispose, nécessite une vingtaine de PC pour son fonctionnement. Les images sont projetées sur 5 écrans (vue de face, vue à droite, vue à gauche, sol, plafond) à travers 19 projecteurs générant un total de 70 millions de pixels. La marque au losange a investi environ 3 millions d’euros dans ce projet.

Equipé de lunettes spéciales, les utilisateurs contrôlent le simulateur à l’aide des mouvements de la tête. Celles-ci permettent beaucoup plus de mobilité que les dispositifs précédents (casque d’immersion à vision large) de par leur légèreté et l’absence totale de câbles.

De futures mises à jour du simulateur devraient permettre au simulateur de stimuler d’autres sens:
- le toucher: des vibrations sous le siège permettront de simuler différents états de route (une route pavée par exemple),
- l’ouie: le simulateur sera capable de recréer l’ambiance sonore lié à l’environnement (route, trafic routier,…)  ainsi que le bruit moteur.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Pires à propos de l'article «Présentation moteur: Audi 2.0l TFSI»

Il y a 11 heures

Bonjour, Je dois remplacer les pistons/segmentation/bielle sur mon audi Q5 TFSI 211cv de 2009. ( problème de surconsommation d'huile ). Mon véhicule étant de 2009 (66000 kms) , je n'espere pas de prise en charge d'Audi. J'ai peut être une solution en récupérant le bloc contenant les pièces défaillantes sur un moteur 211cv TFSI de 2019. Pensez- vous que le bloc de 2019 est compatible avec celui de 2009? D'avance merci pour votre aide

Fabalx à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour, J'utilise plusieurs véhicules reprogrammés à l'ethanol, une clio et un sportvan. J'ai plus de recul avec la clio (3 ans) et considère que c'est un succes relatif : J'entends que ça fonctionne bien mais il y a un point étrange, je ne surconsomme pas mais je passe un jeu de bougies d'allumage tous les 25000KM. Est ce que le mélange est trop pauvre? Je ne pense pas vu qu'elle démarre même en hiver en e85 tant que je suis dans l'intervalle de 25000km. Si vous avez une opinion sur ce phénomène, je suis preneur de votre science. J'ai maintenant un Sportvan DACA 130CV que j'ai converti il y a de ça presque un an. Je constate toutefois un bruit métallique très discret lorsque la désactivation des cylindres opère depuis la conversion. Il est parfaitement cyclique mais je ne parviens pas à localiser s'il provient des cyclindres ou du turbo car on ne peut pas tester à l'arrêt... Est-ce que vous sauriez si le fait d'avoir modifier l'avance allumage et/ou les temps d'ouverture fermeture d'injecteurs lors de la reprogrammation ethanol peut avoir un impact néfaste sur le fonctionnement de la désactivation des cylindres? Qu'en est-il des reprogrammation incluant une montée en puissance/couple? Un passage au banc indique un passage de 130CH à 175CH identique à celle proposée pour le bloc DADA alors qu'il n'ont pas le même turbo, ni le même ratio de compression, ni les mêmes soupapes, etc... Ne sachant pas toutes ses disparités moteur avant reprogrammation, j'ai peut être fait preuve de candeur en pensant optimiser le réglage en passant au banc. Au final, je ne suis pas capable d'isoler la cause de ce changement de comportement en mode désactivation de cylindres. Est ce que ce bruit serait d'avantage imputable à un excès de gonflette ou bien les lois d'injection pour le E85??? Est-il possible pour un moteur de passer d'un cycle de Miller à un cycle Beau de Rochas par reprogrammation? Pure spéculation de néophite mais je soupsonne l'application d'une cartographie commune pour deux moteurs qui partagent finalement bien peu de chose...

pjmdur à propos de l'article «Technique : batterie Li-ion»

Avant-hier

Merci Guillaume. C'était un peu ma conclusion. Il est difficile de comprendre pourquoi sur mon véhicule, il y a une telle différence d'autonomie réelle sur ces faibles delta de température. Surtout qu'en plus il n'y en a pas trop par construction.

© Guillaume Darding

Mentions légales