Renault inaugure un nouveau simulateur 3D

Renault inaugure un nouveau simulateur 3D

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 21 juin 2013

Renault s’est doté d’un outil de développement virtuel à la pointe de la technologie: il s’agit d’un outil de visualisation en 3 dimensions immersif permettand aux équipes de développement d’interagir à l’intérieur ou à l’extérieur d’un véhicule numérique.

Installé au sein du Technocentre, le simulateur reproduit de manière virtuelle un véhicule à l’échelle 1, que ce soit à l’intérieur (habitacle) ou à l’extérieur (carrosserie). Ford utilise depuis peu ce type de simulateur en Europe. Toutefois, le système utilisé par Renault se veut plus performant étant somme toute plus récent.

Le rôle de cet outil numérique est de pouvoir limiter le nombre de prototypes nécessaires pour la mise au point des véhicules au cours du développement, ce qui représente un gain de temps et d’argent. Il devra contribuer à l’amélioration de la qualité perçue et de l’ergonomie de ses véhicules.

En particulier, le simulateur Cave 3D permettra:
-  l’amélioration de la visibilité vers l’avant et les trois-quarts arrière du véhicule, traditionnel point faible d’une voiture
-  le rendu réaliste de l’aspect du véhicule complet, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur
-  un travail poussé en faveur de l’ergonomie
-  l’amélioration de l’assemblage des petits composants en étudiant avec précision leur ajustage

Le simulateur, dont Renault dispose, nécessite une vingtaine de PC pour son fonctionnement. Les images sont projetées sur 5 écrans (vue de face, vue à droite, vue à gauche, sol, plafond) à travers 19 projecteurs générant un total de 70 millions de pixels. La marque au losange a investi environ 3 millions d’euros dans ce projet.

Equipé de lunettes spéciales, les utilisateurs contrôlent le simulateur à l’aide des mouvements de la tête. Celles-ci permettent beaucoup plus de mobilité que les dispositifs précédents (casque d’immersion à vision large) de par leur légèreté et l’absence totale de câbles.

De futures mises à jour du simulateur devraient permettre au simulateur de stimuler d’autres sens:
- le toucher: des vibrations sous le siège permettront de simuler différents états de route (une route pavée par exemple),
- l’ouie: le simulateur sera capable de recréer l’ambiance sonore lié à l’environnement (route, trafic routier,…)  ainsi que le bruit moteur.

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 7 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales