Salon de Francfort 2013: les principaux concept-cars allemands

Salon de Francfort 2013: les principaux concept-cars allemands

Guillaume Darding - 15 septembre 2013

Après avoir parcouru les concept cars marquants des constructeurs français présentés au salon de Francfort IAA 2013, place aux concepts des constructeurs allemands.

Audi nanuk quattro

A mi-chemin entre un 4x4 et un coupé, l'Audi nanuk quattro devrait préfigurer un modèle qui irait chasser sur les terres du BMW X6. Le coup de crayon du concept provient des studios d'Italdesign Giugiaro, rachetés par la marque aux anneaux à l'été 2010.

Audi nanuk quattro - vue de face

Le concept est posé sur des jantes de 22 pouces. A l'image du TT, la surface des vitres latérales est très réduite. Par ailleurs, le nanuk quattro est plus bas que ce dernier (1,34m pour le concept, 1,36m pour le TT). 

Audi nanuk quattro - vue de trois quart avant

Le nanuk quattro est équipé d'un moteur diesel V10 TDI développant 544 chevaux en position centrale arrière.

Audi nanuk quattro - vue arrière

Audi sport quattro

Futur A5 ou future nouveauté, rien n'est moin sûr. Le sport quattro s'appuie sur un châssis hybride fait d'acier pour l'habitacle et la partie arrière et d'aluminium pour le compartiment moteur, un procédé similaire à celui du TT actuel.

Audi sport quattro - vue de profil

A l'avant, Audi reste fidèle à l'identité stylistique de la marque avec la calandre Single Frame. A l'image des derniers modèles de la marques, elle adopte une forme trapézoïdale. Tout comme la R8, les quatre anneaux ne sont pas intégrés dans la calandre, mais apposés sur le capot.

Audi sport quattro - vue de face

Le sport quattro est équipé d'une motorisation hybride rechargeable alliant V8 biturbo de 4,0l de cylindrée en position longitunidale et un moteur électrique de 110 kW, intégré dans la boîte de vitesse automatique à 8 rapports.

Audi sport quattro - vue arrière

Audi abandonne donc l'e-quattro présenté sur le précedent concept sportif de la marque en 2010. Ce dernier était équipé d'un moteur 5 cylindres de 2,5l de cylindrée (équippant le TT RS et la RS3) transmettant sa puissance aux roues avant et d'un moteur électrique relié aux roues arrière. Cette solution n'a finalement pas été jugée satisfaisante par les ingénieurs de la marque.

Audi sport quattro - vue de trois quart arrière

Le sport quattro est équipé d'une batterie d'une capacité de 14 kWh, ce qui devrait lui allouer une autonomie de 50 km.

Audi sport quattro - détail roue avant

Au total, l'Audi sport quattro développe une puissance de 700 chevaux et un couple de 800 N.m. Le poids s'élève à 1850 kg, ce qui devrait permettre au coupé d'accélérer de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes.

Audi sport quattro - détail calandre

L'Audi sport quattro a une filiation évidente avec l'Audi quattro concept présenté au salon de l'Automobile de Paris en 2010.

Opel Monza

Opel fait renaître la Monza, désignant un coupé construit par la marque entre 1978 et 1986.

Opel Monza - vue de trois quart avant portière ouverte

Les portières à ouverture en aile de mouette se déploient et laissent place à un habitacle accueillant  quatre occupants.

Opel Monza - vue de trois quart avant

L'Opel Monza est équipé d'une motorisation électrique. Il reçoit à titre de prolongateur d'autonomie un moteur thermique qui prend la forme d'un 3 cylindres turbo alimenté au GNV (gaz naturel).

Opel Monza - vue de trois quart arrière

Long de 4,69m, l'Opel Monza n'oublie pas d'être pratique avec un coffre atteignant un volume de 500l. La hauteur est quant à elle très faible: elle ne dépasse pas 1,31m.

Opel Monza - vue arrière

Smart fourjoy

La Smart fourjoy préfigure la future citadine à 4 places de la jeune marque. Elle fera plateforme commune avec la prochaine Renault Twingo et tentera de faire oublier l'échec de la forfour.

Smart fourjoy - vue arrière

Si la fourjoy reste bien loin d'un modèle de série, en témoigne l'absence des ouvrants, nombre d'élements de style devraient être repris par le modèle qui entrera en production: gabarit, face avant, feux arrière, etc.

Smart fourjoy - profil

La fourjoy est une voiture électrique reprenant la motorisation de la Smart fortwo electric drive, à savoir un moteur de 55 kW pour 130 N.m de couple associé à une batterie d'une capacité de 17,6 kWh.

Smart fourjoy - vue de face

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Oooooops à propos de l'article «Technique : recharger un véhicule électrique»

Hier

Bonjour Guillaume, merci pour cette article, et ses commentaires, qui m'ont évité de faire une erreur, car je comptais installer un socle P17 pour brancher un CRO permettant de charger jusqu'à 16A. Je vais donc m'orienter vers une prise renforcée Witty ou GreenUp, mais à ce sujet il subsiste quand même un problème, c'est qu'apparemment il est impossible de trouver dans le commerce la fiche mâle correspondante (càd permettant de passer 16A pendant plusieurs heures)? Par ailleurs, une question à propos de cette note écrite dans l'article: "Note : il est couramment admis qu'une prise de courant peut supporter une intensité de 16 A sur un court laps de temps (de l'ordre de quelques minutes) et 10 A en continu (1 à 2 heures). Dans le cas des véhicules électriques dont la charge est amenée à durer plusieurs heures, le législateur a fixé la limite à 8 A." => quand le législateur a-t-il promulgué cette mesure? Car si certains constructeurs livrent leurs CRO en version 8A, celui livré avec les Mercedes PHEV de la famille "*A250e" est un modèle 10A, sans mention de devoir utiliser une prise renforcée pour cette intensité (pour information, mon GLA250e a été livré en décembre 2020).

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Audi 2.0l TFSI»

Il y a 3 jours

TAZ21, j'avoue ne pas comprendre le mépris et l'agressivité de votre commentaire, surtout pour rapporter des propos erronnés. D'une part, il est précisé à plusieurs reprises que le concept de rightsizing concerne la dernière évolution du 2.0 l TFSI, soit la génération 3B. Or, vous citez l'exemple de la Golf GTI dont le moteur n'appartient pas à la génération 3B, mais à la génération 3 (dans le cas de la Golf 7 GTI). Sauf oubli de ma part, la puissance maximale des moteurs de la génération 3B est de 200 chevaux. Et pour être tout à fait complet et précis, le moteur de la Golf 8 GTI appartient à la génération 4 (non présentée dans cet article). Toutefois, cette évolution 4 ne s'appuie pas sur la génération 3B, mais sur la génération 3. D'autre part, je ne sais pas comment vous avez décidé que le downsizing ne serait lié qu'à un critère de puissance rapporté au litre ? Si je suis votre raisonnement, j'en déduis qu'une Honda S2000 (2.0l atmosphérique de 240 ch, soit 120 ch/l), qu'une Porsche 911 GT3 (4.0l atmo de 510 ch, soit 127.5 ch/l) et qu'une Bugatti Chiron (8.0l turbo de 1500 chevaux, soit 187.5 ch/l) ont des moteurs downsizés ?!?

TAZ21 à propos de l'article «Présentation moteur: Audi 2.0l TFSI»

Il y a 3 jours

Bonjour Article assez intéressant mais néanmoins orienté et partiellement faux . Ce moteur ne prend en rien le contrepied du downsizing si on est bien dans le downspeeding dans certaine version cela reste du dowsizing dans beaucoup de versions. prenons une version intermediare comme la golf GTI nous avons 240 ch a 6000 tr/mn ce qui fait 120 ch/l et cela reste belle et bien du dowsizing et plus qu'un moteur 130 cv sur du 1.2 de chez PSA qui lui sort du 105 ch/l a 5500 tr/mn le downsizing n'est défini que par la puissance par rapport a la cylindrée donc il faut a un moment donné arrêté de dire n'importe quoi. Ce moteur est très bien conçu c'est un fait mais sa version 180ch et ses autres déclinaison sont totalement différentes et le rightsizing downsizing ne sont que des concept lié au marketing en aucun cas définissent des technos de plus les deux mots ont exactement la même signification un veut dire réduire l'autre dégraisser.

© Guillaume Darding

Mentions légales