Tata Revotron: une nouvelle famille de moteurs essence

Tata Revotron: une nouvelle famille de moteurs essence

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 22 janvier 2014

Tata a présenté un nouveau moteur essence 4 cylindres 1,2l turbocompressé à injection indirecte. Plus tard, l'offre se déclinera avec des 3 cylindres et d'autres 4 cylindres. Le 1,2l turbo Revotron équipera la future Falcon, bientôt présentée officiellement en Inde.

La famille Revotron a été développée dans l'optique de réduire le poids du moteur, réduire les frictions pour favoriser les économies d'essence et les performances. Une attention particulière a été de plus portée sur le silence de fonctionnement.

Ce nouveau moteur développe 85 chevaux à 5.000 tr/min et un couple de 140 N.m entre 1.750 tr/min et 3.500 tr/min. Les pistons ont un alésage est de 85mm pour une course de 69,5mm. Il s'agit donc d'un moteur supercarré, propice à réduire les frictions (course réduite). Chaque cylindre compte 2 soupapes.

Il est équipé d'un turbo, refroidi par eau, à faible inertie. Ce type de technologie permet de délivrer un couple important dès les plus bas régimes.

Afin de réduire les vibrations et le bruit global, le vilebrequin a été renforcé. De plus, l'admission et le collecteur d'échappement ont été dessinés de manière à réduire les bruits de combustion.

Le moteur est piloté par un accélerateur électronique (pas de câble entre la pédale d'accélérateur et le volet moteur). Cette technologie permet par ailleurs à Tata de proposer au conducteur plusieurs mode de fonctionnement avec une réponse à l'accélérateur (principe du DNA d'Alfa Romeo par exemple) pour réduire au maximum la consommation d'essence ou privilégier la puissance et le couple.

En matière d'émissions, ce moteur satisfait aux normes BS IV (équivalent Euro 4), normes actuelles d'émissions dans 13 grandes villes de l'Inde (BS III dans le reste du pays). Le 1,2l turbo est aussi capable de fonctionner avec du CNG.

Cette nouvelle famille de moteurs a été développée en partenariat avec des acteurs européens reconnus : AVL (ingéniérie), Bosch (systèmes d'injection et système de gestion électronique), Honeywell (turbos), Mahle (pistons, arbres à cames) et INA (roulements).

Comme son nom l'indique, cette nouvelle génération de moteur est une petite révolution pour le constructeur : 95% de ses revenus provient de la vente de voitures diesel. Si la part de marché de Tata atteint près de 10% pour ces dernières sur le marché indien, sa part est quasiment insignifiante sur le marché des moteurs essence (l'Inde est le deuxième marché pour les véhicules diesel après l'Europe).

Pour l'anedocte, le nom Revotron provient donc de la contraction du nom révolution et d'un mot d'ancien français (utilisé entre le 11ème et 16ème siècle), un tronel (balance utilisée essentiellement pour peser les matières textiles).

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 6 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales