Toyota: un accord avec Air Liquide pour la fourniture d’hydrogène

Toyota: un accord avec Air Liquide pour la fourniture d’hydrogène

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 29 octobre 2013

Si Toyota s’est montré réticent aux véhicules électriques à batteries, le constructeur japonais a largement manifesté son intérêt pour la pile à combustible (PAC) en remplacement des batteries. A cet effet, Toyota vient de signer un accord avec Air Liquide pour l’approvisionnement en hydrogène des véhicules à PAC.

Ce partenariat se traduit sous la forme d’une joint-venture détenue par Toyota Tsusho (filiale de Toyota spécialisée dans l’achat de matières premières et de composants pour le groupe) à hauteur de 51% et Air Liquide Japon à raison de 49%. La co-entreprise dispose d’un capital de départ de 3,7 millions d’euros et son siège social est implanté à Nagoya, dans les locaux de Toyota Tsusho.

Toyota pile à combustible - moteur électrique

Le partenariat entre les deux entreprises a pour but de créer une infrastructure de distribution d’hydrogène à travers le Japon dans les prochaines années. Dans ce but, la co-entreprise construira dès 2014 deux stations ouvertes au grand public dans la région d’Aichi : la première sera établie à Nagoya, la seconde à Fukada.

En 2015, l’entreprise devrait disposer de pas moins de 100 stations de distributions d’hydrogène réparties dans 4 grandes villes du pays (Tokyo, Nagoya, Osaka et Fukuoka) ainsi que le long des autoroutes reliant ces métropoles.

L’hydrogène est un carburant prometteur pour alimenter les véhicules électriques dans un futur proche. Il peut être produit à partir de gaz naturel, mais surtout à partir d’énergies renouvelables. Utilisé dans une pile à combustible, un tel dispositif ne rejette que de l’eau pour produire de l’électricité.

Air Liquide dispose déjà de 60 stations d’hydrogène à travers le monde. L’entreprise maîtrise l’ensemble de la chaîne: de la production à la distribution d’hydrogène.

Air Liquide - station de distribution d'hydrogène

De son côté, si Toyota s’est montré réservé au développement des véhicules électriques à batteries face aux producteurs européens d’électricité, le constructeur japonais n’a jamais caché son intérêt pour les véhicules fonctionnant à l’aide d’une pile à combustible. Le Japonais prévoit d’ailleurs de proposer dans sa gamme en 2015 un véhicule carburant à l’hydrogène pour un prix avoisinant les 40.000€.

Toyota devrait présenter un prototype utilisant cette technologie au prochain salon de Tokyo (fin novembre).

Source: Air Liquide, Toyota Tsusho
Crédit image: Toyota, Air Liquide

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
gilbert morin à propos de l'article «Présentation moteur: Audi 2.0l TFSI»

Hier

Bonjour Guillaume Je suis propriétaire d'une TTS de 2015 (310cv) Votre article est super intéressant et très complet, j'aurais aimer connaitre les différences entre le EA888 de 230cv et celui de 310cv. Merci pour votre réponse

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Hier

Bonjour pjmdur, je reste perplexe quand à l'absence de cet embrayage de verrouillage! Sauf erreur de ma part, la référence Aisin est de type AWF8F35 (voire AWF8F45). Elle est utilisée par d'autres constructeurs dont certains mettent bien en avant la fonction de verrouillage optimisée dès les plus bas régimes. A mon sens, l'embrayage de verrouillage est aujourd'hui indispensable et une gestion optimisée de ce dernier l'est encore plus pour permettre aux boîtes automatiques d'être concurrentielles en matière de consommation d'essence. Je ne vois pas comment un constructeur pourrait s'en passer, surtout lorsqu'on est à l'aube d'un challenge important en matière d'émissions de CO2 et où chaque gramme a son importance...

pjmdur à propos de l'article «Dossier: les différents types de boîtes de vitesses»

Il y a 3 jours

Hello Guillaume, Vos explications sont claires. Mais j'ai obtenu cette précision d'une source indiscutable qui m'a indiqué qu'il n'y avait pas d'embrayage multidisques accolé au convertisseur de couple sur les EAT8 Peugeot. Sur le site de Aisin, il y avait une présentation montrant cet embrayage; mais cette présentation a disparue et les images de cette série de boites montrent cette absence. D'où mon interrogation quant à son utilité. Cldt

© Guillaume Darding

Mentions légales