Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost

Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost

Guillaume Darding - 18 juin 2015

Si le tricylindre 1.0l Ecoboost est l'objet de toutes les attentions, fort de nombreuses récompenses, la gamme Ford ne se résume pas à cette unique motorisation. L'appellation Ecoboost s'applique à un nombre significatif de moteurs du constructeur américain. Le quatre cylindres en ligne 1.6l (et son successeur le 1.5l) en représente le coeur de gamme.

Technologie Ecoboost

Avec le 4 cylindres de 2,0l et le V6 3,5l, le 1.6l est l'un des premiers moteurs à utiliser l'appellation commerciale Ecoboost, ce depuis 2010. Cette dernière désigne des moteurs essence équipés de l'injection directe, d'une suralimentation et du calage variable en continu des soupapes à l'admission et à l'échappement, et ce de manière indépendante (Ti-VCT).

A l'avenir, de nouvelles évolutions devraient enrichir les technologies regroupées sous la dénomination Ecoboost, à savoir la levée variable des soupapes et le fonctionnement à charge stratifiée. Les techniques seront introduites au fur et à mesure de l'application des nouvelles normes d'émissions, en particulier celle visant à réduire à 95 grammes de CO2 par kilomètre en 2020 les émissions des véhicules neufs.

Caractéristiques communes

Les deux moteurs sont bâtis autour d'un bloc en fonte d'aluminium de conception commune. La culasse est aussi en aluminium. Chaque cylindre est pourvu de 4 soupapes. L'injection de carburant se fait directement dans les cylindres via des injecteurs à 6 trous montés verticalement. La pression d'injection atteint 150 bars.

Ford 1.6l Ecoboost - vue en coupe

Les 2 motorisations ont un alésage de 79,0mm. Avec une course de 81,4mm, le 1.6l est un moteur longue course (la course est supérieure à l'alésage) tandis que le 1.5l voit sa course réduite à 76,4mm grâce à un vilebrequin redessinnée. Cette architecture, dite supercarrée, est plus prompte à monter dans les tours. Dans les 2 cas, le taux de compression est de 10.0:1.

La variation du calage fonctionne classiquement grâce à un mécanisme entraîné par la pompe à huile (le Toyota 1.2l turbo préfère une pompe entraînée électriquement à l'admission). La pompe à huile est à débit variable.

Evolutions du 1.5l

Le 1.5l bénéficie des innovations introduites sur le 3 cylindres 1.0l Ecoboost, à savoir le collecteur d'échappement intégré dans la culasse (la température optimale de fonctionnement est atteinte plus rapidement, tandis que le turbo réagit plus prestement aux montées en régime) et la courroie de distribution lubrifiée (réduction des frictions).

Ford 1.5l Ecoboost - Admission

De plus, le 1.5l est équipé d'une pompe à eau débrayable électroniquement pour favoriser la mise en température du moteur lors des démarrages à froid. Afin d'améliorer le rendement du turbocompresseur, l'air à l'admission est refroidi à l'aide d'un échangeur air-eau.

Performances

Le 1.6l propose des puissances s'échelonnant entre 150 chevaux et 185 chevaux. Aux Etats-Unis, la Fiesta ST voit sa puissance portée à près de 200 chevaux. La puissance maximum est atteinte au régime de 5.700 tr/min (pour les variantes de 160 chevaux et moins) ou à 6.000 tr/min (moteurs délivrant plus de 160 chevaux). Le couple atteint 240 N.m entre 1.600 tr/min et 4.000 tr/min (5.000 tr/min pour la Fiesta ST européenne). Pour la Fiesta ST commercialisée aux Etats-Unis, le couple atteint la valeur pic de 290 N.m à 3.500 tr/min. 

Ford 1.5l Ecoboost - installation Ford C-Max

La puissance du 1.5l Ecoboost s'échelonne entre 150 chevaux et 182 chevaux, des valeurs similaires au 1.6l. En revanche, le couple, toujours de 240 N.m, est disponible de 1.500 tr/min à 4.000 tr/min (150 chevaux) ou 5.000 tr/min (182 chevaux).

Puissance Couple Ford 1.5l Ecoboost 150 182

Adapté à l'E85

Le 1.6l est proposé, dans sa version la moins puissante (150 chevaux) en version Flex-fuel: le réservoir peut être aussi bien rempli d'essence SP95, de E10 (appelé plus communément SP95-E10), de SP98 ou de biocarburant E85 (contenant 85% d'éthanol). Le réservoir peut aussi contenir un mélange des nuances précitées sans que cela n'affecte le bon fonctionnement du moteur.

L'E85 est avantageux en terme de coût car l'éthanol n'est pas taxé au même titre que l'essence en France. Même si un véhicule consommant de l'E85 aura tendance à consommer sensiblement plus qu'avec du SP95, le coût au kilomètre reste assez largement en faveur de l'E85. Toutefois, il faut composer avec un réseau peu dense: à peine 10% de stations sont en mesure de proposer de l'E85 en France.

Ford 1.6l Ecoboost - échappement

Les adaptations nécessaires pour permettre d'utiliser de l'E85 sont d'ordre logiciel: le calculateur utilise la mesure de la sonde à oxygène intégrée dans la ligne d'échappement pour déterminer quel carburant se trouve dans le réservoir pour adapter ensuite l'avance à l'allumage (en modifiant le calage des soupapes).

Bien que l'éthanol soit plus corrosif que l'essence, les injecteurs, les joints et la ligne d'échappement (catalyseur 3 voies) n'ont pas fait l'objet d'adaptations particulières pour être compatible avec l'éthanol. Enfin, il n'est pas prévu de version Flex-fuel avec le 1.5l Ecoboost.

La Chine en ligne de mire

Le changement de cylindrée a été motivé par le fait que le marché chinois occupe désormais une part significative des ventes du constructeur avec une forte hausse des ventes année après année. Or, en Chine, les cylindrées de moins de 1,5l bénéficient d'un allègement de taxes (au bénéfice du constructeur et du consommateur) par rapport aux moteurs de cylindrée supérieure.

Production

Le 1.6l est produit dans l'usine anglaise de Bridgend (Pays de Galle, environ 30km à l'ouest de Cardiff). Concernant le 1.5l, la production se fait en parallèle entre l'usine de Craiova (Roumanie, 200km à l'ouest de Bucarest) et l'usine de Bridgend. L'usine de Craiova a eu la primeur de la fabrication du 1.5l. Désormais, elle ne fabrique plus ce moteur que pour les Mondeo à destination du marché européen et du marché chinois.

Le 1.6l Ecoboost et son successeur, le 1.5l, motorisent une large part de la gamme du constructeur à l'ovale bleu: de la citadine sportive Fiesta ST au grand monospace S-Max.

Ford 1.6l Ecoboost - MSA Formula

Le 1.6l Ecoboost est aussi couramment utilisé en compétition. C'est le cas en particulier de la Formule Ford en Angleterre (désormais appelée MSA Formula). Dans sa version de 160ch, il motorise une monoplace de près de 600kg.

Les 10 derniers commentaires sur le sujet (voir les 175 commentaires):

Chartres

08 juillet 2020 à 22h07

Bonjour Guillaume,

Je m'interroge à savoir si je me lance sur l'installation d'un boitier flexfuel ARM, de chez LR performance ou une reprogrammation sans augmentation de puissance, dans la même entreprise?
Qu'en pensez-vous?

Merci
Claude
Souhaitez-vous que j'utilise la page dédiée à l'E85 pour cette question?
Guillaume Darding [administrateur]

10 juillet 2020 à 21h57

Bonjour Claude,

l'avantage du boîtier, c'est qu'on peut ensuite homologuer le véhicule en Flexfuel (ce qu'on ne peut pas faire avec une reprogrammation), mais cela à un coût selon les installateurs.
Si l'homologation ne vous intéresse pas, autant choisir la solution la moins chère.

Attention aussi dans le cas d'une reprogrammation, cette dernière pourrait être altérée lors d'un passage en concession avec une mise à jour du calculateur (en règle générale, la société faisant la reprogrammation prend cela en charge - à confirmer avec l'entreprise chez qui vous prévoyez d'aller), mais c'est une contrainte supplémentaire.
Chartres

11 juillet 2020 à 23h43

Bonjour Guillaume,

Une reprogrammation me semble, plus fiable et plus facile, le calculateur n'est pas leurré, via un boitier et la connectique des injecteurs n'est pas impactée.
Je ferai alors une reprogrammation sans augmentation de puissance, "juste" le temps d'injection qui serait augmenté.
Je m'interroge toutefois sur la position de l'assurance en cas d'accident, même sans augmentation de puissance?

Je suis fan depuis toujours du moteur Wankel, pour sa technicité et sa "simplicité". En plus, il peut fonctionner au gaz.. :-). Mazda lui donne une seconde
Merci pour l'article.

Claude
Guillaume Darding [administrateur]

13 juillet 2020 à 09h47

Bonjour Claude,

concernant la position de l'assurance et comme je l'indique dans l'article au sujet de l'E85, on pourra toujours vous reprocher d'avoir reprogrammé la voiture (par exemple, à l'occasion d'une expertise suite à un sinistre corporel). Néanmoins, sans augmentation de puissance (qu'il vous - ou un expert - faudra démontrer), votre responsabilité, de ce point de vue-là, ne devrait pas être engagée.
Pat07

16 juillet 2020 à 13h55

Bonjour Guillaume,

J'ai parcouru le fil de discussion très intéressant.
Je possède un S-Max de 2013 équipé du 1.6 ecoboost 160.
Savez-vous quelle est la périodicité pour le changement du filtre à essence ? Et où celui-ci se situe t-il? Egalement la périodicité pour le changement des bobines d'allumage ?

Pour information pour ceux qui ont un véhicule avec ce moteur, il a 3 campagnes de rappel Ford à faire qui concerne :
- logiciel embrayage
- ajout d'un fusible batterie
- modification système refroidissement


Bonne journée
Guillaume Darding [administrateur]

17 juillet 2020 à 23h55

Bonjour Pat07, merci pour vos encouragements.

Concernant le filtre à essence, il est normalement intégré dans la pompe à carburant dans le réservoir et il n'est pas à remplacer. Je ne sais pas s'il y a un plan concernant les bobines d'allumage.
Yox

04 août 2020 à 03h02

Bonjour Guillaume,

Je viens de tomber sur ce site un peu part hasard et en lisant les commentaires je me suis dis qu'il fallait partager mon expérience sur ce moteur.

- Ford Kuga 2013 1.6 ecoboost 150 bvm en 4x2 , +197 000 km (c'est la voiture de madame)

J'ai eu la désagréable expérience il y a deux ans du changement du joint de culasse pour cause de fuite du liquide de refroidissement : pas de voyant allumé et aiguille température à 90°c, seule la perte de puissance et la vapeur à l'arrêt du véhicule ont été les signes du problèmes.
Malgré les changements des durites du vase d’expansion pris en charge par le concessionnaire l'année d'avant la fuite a eu lieu sur un débranchement d'un tuyau de chauffage avant de rentrer dans l'habitacle.
Bref après une grosse réparation (le bloc alu est costaud il faut le reconnaître), un changement des bougies et de la vanne de by-pass du liquide de refroidissement c'est reparti, puis des mois plus tard encore un soucis de raté d'allumage (changement encore des bougies). Depuis il "cliquette" à froid et redeviens silencieux à chaud.

Le moteur en lui même est performant,souple, pas trop gourmand en carburant (7.5l/100km) pour de l'autoroute. Et malgré ce qu'il a subi, il fonctionne correctement et la petite cylindrée fait bien son travail à haut régime .
Son défaut : les organes autour ! Changer la batterie sur un Kuga est une sacrée expérience, le calage des balais d’essuies glace également (malgré les repères), plastiques un peu "cheap", changer les veilleuses à l'avant c'est une galère....

A noter que j'effectue une vidange tout les 20 000 km avec de l'Igol Emeraude 10w40.

Pour conclure je trouve que c'est un très bon moteur mais ce sont les concessionnaires qui ont terni l'image de celui ci par des rappels constructeurs parfois non exécuté ou mal fait : le rappel sur le circuit de refroidissement (logiciel + durites) étant l'un des plus important car des véhicules ont prit feux de part le monde; idem pour le v6 3.5 ecoboost.

Voilà, si ça peut aider....

Merci.
Guillaume Darding [administrateur]

05 août 2020 à 10h08

Bonjour Yox, merci pour vos encouragements et votre retour d'expérience !
Claude

20 septembre 2020 à 10h54

Bonjour Guillaume,

Je viens vous donner des nouvelles du S-Max 1.5 que je devais acheter.
"Acheter" car lorsque que je suis aller acheter la voiture, elle tournait sur 3 cylindres et le voyant moteur était allumé.
Passage par l'atelier qui m'indique qu'il s'agirait d'une bougie..?

Mon motoventilateur s'est mis en route et j'ai été refroidi.
J'ai annulé la vente.

Du coup, je m'oriente vers un Nissan X-trail X-DiG-T 163 ch
Il s'emble qu'il s'agisse d'un bon moteur.
Si j'ai bien suivi, il s'agit le 1.8 en est l'évolution.
J'aimerai avoir votre avis sur le Nissan et ce moteur, mais ce n'est peut-être pas le bon endroit?
Souhaitez-vous que le sujet soit abordé ailleurs?

Merci et bon dimanche.
Claude
Guillaume Darding [administrateur]

21 septembre 2020 à 23h09

Bonjour Claude,

je comprends vos craintes et votre décision avec pareil défaut ! Il est surprenant que le vendeur vous ait présenté le véhicule ainsi...

Concernant le DIG-T 163 ch, c'est un moteur développé par Nissan qui a plutôt bonne presse en matière de fiabilité. Le 1.8 l en est effectivement dérivé (mais ce n'est pas vraiment une évolution, il s'agit plutôt d'une version développée par Renault Sport pour motoriser la Mégane R.S. ainsi que l'Alpine A110. Une version dégonflée a été développée en parallèle sur Talisman et Espace).

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Ford 1.5l et 1.6l Ecoboost»

Il y a 3 jours

Bonjour Claude, je comprends vos craintes et votre décision avec pareil défaut ! Il est surprenant que le vendeur vous ait présenté le véhicule ainsi... Concernant le DIG-T 163 ch, c'est un moteur développé par Nissan qui a plutôt bonne presse en matière de fiabilité. Le 1.8 l en est effectivement dérivé (mais ce n'est pas vraiment une évolution, il s'agit plutôt d'une version développée par Renault Sport pour motoriser la Mégane R.S. ainsi que l'Alpine A110. Une version dégonflée a été développée en parallèle sur Talisman et Espace).

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Mazda Skyactiv-X»

Il y a 3 jours

Bonjour Sorin, merci beaucoup pour votre retour d'expérience et le partage de vos données !

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour alexlef, il ne peut pas s'agir de l'ajout d'une wastegate pour la bonne raison que le turbo a déjà une wastegate (c'est un organe vital du turbo) électrique. La nouvelle référence conserve bien sûr le FàP et la courroie de distribution. L'évolution DPCA est essentiellement là pour que le moteur soit conforme aux normes Euro 6d et il n'y a donc pas de changements majeurs par rapport à son prédécesseur DADA. L'évolution la plus marquante, à ma connaissance, concerne la culasse qui a sûrement été revue pour supporter des températures un peu plus élevées.

© Guillaume Darding

Mentions légales