Un nouveau diesel dans la gamme Mazda

Un nouveau diesel dans la gamme Mazda

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 10 juin 2014

Introduit sur le concept Hazumi présenté lors du dernier salon de Genève, Mazda revient plus en détail sur le dernier-né de la famille Skyactiv, un 4 cylindres en ligne de 1,5l de cylindrée qui propulsera la future Mazda2.

L'application prochaine des normes Euro 6 poussent les constructeurs à réduire l'offre en moteur diesel dans la catégorie des petites citadines (Opel Adam, future Renault Twingo et Volkswagen up! ne sont pas disponibles en diesel par exemple) du fait de dispositifs de dépollution devenant coûteux par rapport au prix total du véhicule.

Toutefois, le diesel n'a pas encore dit son dernier dans la catégorie supérieure et il apparait toujours essentiel pour les constructeurs d'avoir un moteur diesel au catalogue, bien que, l'exception confirme la règle, Nissan ait fait le choix de ne pas commercialiser de Micra diesel par exemple

Pour son nouveau moteur, Mazda continue de se démarquer avec un taux de compression inhabituellement bas pour un moteur diesel, rien d'étonnant pour un constructeur qui a été l'un des derniers à utiliser un moteur rotatif sur un modèle de production (RX-8) et dont les moteurs Skyactiv fonctionnent déjà avec des taux de compression atypiques, tant en essence qu'en diesel.

Ce moteur offre une puissance de 105 chevaux à 4.000 tr/min et un couple de 250 Nm entre 1.500 et 2.500 tr/min. Pour procurer un agrément sur une large plage de régime, le 1,5l est équipé d’un turbo à géométrie variable associé à échangeur air/eau intégré dans le répartiteur d’admission.

Mazda Skyactiv-D 1.5l Clean Diesel

Etroitement dérivé du 2,2l diesel Clean Diesel Skyactiv-D, le 1,5l fonctionne, à l’image de son aîné, avec un taux de compression bas pour un moteur diesel (14,8:1). Ce taux est un peu plus élevé que celui du 2,2 Skyactiv-D, une optimisation jugée nécessaire pour s’adapter à la cylindrée plus faible.

A l’intérieur du cylindre, les injecteurs à solénoïdes, couplés aux bols de pistons de forme ovoïde, diffusent le carburant de manière à limiter le contact de ce dernier avec les parois du cylindre. En matière de refroidissement, les cylindres sont entourés d’une chemise d’eau. Le système de refroidissement est par ailleurs équipé de plusieurs vannes pour optimiser la régulation de la température du moteur par zone.

Si ce nouveau moteur n’a pas besoin de dispositif SCR (réduction des émission d’oxyde d’azote) pour satisfaire aux normes Euro 6 (et les normes Post New Long Term au Japon), le 1,5l utilise toutefois deux EGR (recirculation des gaz d’échappement): un EGR haute pression (situé au niveau du collecteur d’échappement) et un EGR basse pression (dont le piquage s’effectue après le filtre à particules).

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour pjmdur, à ma connaissance, la démagnétisation reste marginale dans le temps. En revanche, si les aimants sont soumis à des températures trop élevées (ou très élevées pendant un long laps de temps) et que l'électronique de puissance du moteur ne l'empêche pas, alors l'aimant peut perdre assez significativement en performance de manière durable. Parlant d'un moteur électrique d'une voiture, les aimants permanents contenus dans le rotor sont normalement assez peu exposés : la limite d'utilisation se situe plus au niveau de la batterie des composants électroniques.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour pjmdur, ce n'est pas un frein pour le moteur dans le sens où l'air comprimé va fournir de l'énergie pour faire redescendre le piston (comme un ressort - certes, il y a bien un peu de pertes car l'air comprimé va avoir tendance à s'échauffer). D'autre part, les soupapes restant fermées, elles ne sont pas actionnées par l'arbre à cames et c'est donc un gain substantiel pour le rendement (il faut un effort certain pour ouvrir la soupape et contrer la force de son ressort). Enfin, garder les soupapes fermées permet d'éviter tout phénomène de recirculation, notamment des gaz d'échappement chauds en provenance des autres cylindres qui pourraient venir encrasser le cylindre sans injection.

pjmdur à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour Guillaume, J'ai juste une question: Qui dit aimants permanents dit aussi perte d'inductance avec le temps et l'utilisation, non? Mes cours sur ce type de moteur sont lointains... Qu'en est-il? Cldt

© Guillaume Darding

Mentions légales