Un nouveau diesel dans la gamme Mazda

Un nouveau diesel dans la gamme Mazda

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 10 juin 2014

Introduit sur le concept Hazumi présenté lors du dernier salon de Genève, Mazda revient plus en détail sur le dernier-né de la famille Skyactiv, un 4 cylindres en ligne de 1,5l de cylindrée qui propulsera la future Mazda2.

L'application prochaine des normes Euro 6 poussent les constructeurs à réduire l'offre en moteur diesel dans la catégorie des petites citadines (Opel Adam, future Renault Twingo et Volkswagen up! ne sont pas disponibles en diesel par exemple) du fait de dispositifs de dépollution devenant coûteux par rapport au prix total du véhicule.

Toutefois, le diesel n'a pas encore dit son dernier dans la catégorie supérieure et il apparait toujours essentiel pour les constructeurs d'avoir un moteur diesel au catalogue, bien que, l'exception confirme la règle, Nissan ait fait le choix de ne pas commercialiser de Micra diesel par exemple

Pour son nouveau moteur, Mazda continue de se démarquer avec un taux de compression inhabituellement bas pour un moteur diesel, rien d'étonnant pour un constructeur qui a été l'un des derniers à utiliser un moteur rotatif sur un modèle de production (RX-8) et dont les moteurs Skyactiv fonctionnent déjà avec des taux de compression atypiques, tant en essence qu'en diesel.

Ce moteur offre une puissance de 105 chevaux à 4.000 tr/min et un couple de 250 Nm entre 1.500 et 2.500 tr/min. Pour procurer un agrément sur une large plage de régime, le 1,5l est équipé d’un turbo à géométrie variable associé à échangeur air/eau intégré dans le répartiteur d’admission.

Mazda Skyactiv-D 1.5l Clean Diesel

Etroitement dérivé du 2,2l diesel Clean Diesel Skyactiv-D, le 1,5l fonctionne, à l’image de son aîné, avec un taux de compression bas pour un moteur diesel (14,8:1). Ce taux est un peu plus élevé que celui du 2,2 Skyactiv-D, une optimisation jugée nécessaire pour s’adapter à la cylindrée plus faible.

A l’intérieur du cylindre, les injecteurs à solénoïdes, couplés aux bols de pistons de forme ovoïde, diffusent le carburant de manière à limiter le contact de ce dernier avec les parois du cylindre. En matière de refroidissement, les cylindres sont entourés d’une chemise d’eau. Le système de refroidissement est par ailleurs équipé de plusieurs vannes pour optimiser la régulation de la température du moteur par zone.

Si ce nouveau moteur n’a pas besoin de dispositif SCR (réduction des émission d’oxyde d’azote) pour satisfaire aux normes Euro 6 (et les normes Post New Long Term au Japon), le 1,5l utilise toutefois deux EGR (recirculation des gaz d’échappement): un EGR haute pression (situé au niveau du collecteur d’échappement) et un EGR basse pression (dont le piquage s’effectue après le filtre à particules).

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales