Volvo expérimente des aimants noyés dans la route

Volvo expérimente des aimants noyés dans la route

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 19 mars 2014

Dans le cadre du développement et de l’optimisation des véhicules à conduite autonome, le constructeur suédois a étudié la possibilité de localiser plus précisement le positionnement des véhicules sur la chaussée en implantant des aimants dans les infrasctructures existantes.

Volvo a expérimenté sur un tronçon de 100 mètres, construit au sein de son centre d’essais d’Hällered (environ 60km à l’est de Göteborg), une route parsemée d’aimants. Ces aimants, se présentant sous la forme de cylindres de 40mm de diamètre et hauts de 15mm, ont été implantés à une profondeur de 20 cm sous la route (Volvo ne précise combien d’aimants ont été nécessaires pour équiper la portion de route).

D’autre part, la voiture de test a été équipée de plusieurs capteurs de champs magnétique. Le but de ce projet était d’évaluer la précision du positionnement du véhicule, la fiabilité du système, le coût et l’incidence sur l’entretien des routes.

Selon le constructeur, la technologie de positionnement du véhicule par les champs magnétiques offre une précision de l’ordre de 10 cm contre plusieurs mètres dans le cas du GPS. Si le concept des aimants n’entend pas forcément se substituer aux technologies existantes (GPS, radars, caméras), il permet de pallier à leurs faiblesses (imprécisions de positionnement, passage dans un tunnel, obscurité,…).

Un tel système permettrait par ailleurs de guider les véhicules lorsqu’un accident vient de se produire sur la chaussée en déviant les véhicules suivants vers une portion de la chaussée non obstruée. Le constructeur envisage aussi à terme la possibilité de réduire la largeur des voies pour réduire la place et les contraintes inhérentes à la construction d’une route.

D’après Volvo, ce système resterait bon marché par rapport aux infrastructures actuelles. Toutefois, malgré le côté prometteur de cette technologie pour améliorer la conduite autonome, noyer des aimants dans la route semble être une initiative destinée à équiper spécifiquement les autoroutes et axes rapides, à moyen terme tout du moins. Les expérimentations devront d’ici là se poursuivre sur des segments de routes infiniment plus longs que les 100 mètres de route sur lesquels le projet a été mené.

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour pjmdur, à ma connaissance, la démagnétisation reste marginale dans le temps. En revanche, si les aimants sont soumis à des températures trop élevées (ou très élevées pendant un long laps de temps) et que l'électronique de puissance du moteur ne l'empêche pas, alors l'aimant peut perdre assez significativement en performance de manière durable. Parlant d'un moteur électrique d'une voiture, les aimants permanents contenus dans le rotor sont normalement assez peu exposés : la limite d'utilisation se situe plus au niveau de la batterie des composants électroniques.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Renault 1.3l TCe / Mercedes A 200»

Hier

Bonjour pjmdur, ce n'est pas un frein pour le moteur dans le sens où l'air comprimé va fournir de l'énergie pour faire redescendre le piston (comme un ressort - certes, il y a bien un peu de pertes car l'air comprimé va avoir tendance à s'échauffer). D'autre part, les soupapes restant fermées, elles ne sont pas actionnées par l'arbre à cames et c'est donc un gain substantiel pour le rendement (il faut un effort certain pour ouvrir la soupape et contrer la force de son ressort). Enfin, garder les soupapes fermées permet d'éviter tout phénomène de recirculation, notamment des gaz d'échappement chauds en provenance des autres cylindres qui pourraient venir encrasser le cylindre sans injection.

pjmdur à propos de l'article «Présentation moteur : Tesla Model 3»

Hier

Bonjour Guillaume, J'ai juste une question: Qui dit aimants permanents dit aussi perte d'inductance avec le temps et l'utilisation, non? Mes cours sur ce type de moteur sont lointains... Qu'en est-il? Cldt

© Guillaume Darding

Mentions légales