Eco-innovation: Mercedes en quatrième prétendant

Eco-innovation: Mercedes en quatrième prétendant

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 21 mars 2014

Dans le cadre de la limitation des émissions à 95g de CO2 par kilomètre en 2020 pour l’ensemble de leur gamme, les constructeurs et équipementiers ont la possibilité de soumettre auprès de l’Union Européenne des techniques innovantes propres à réduire les émissions de CO2, non prises en compte dans le cycle d’homologation.

Mercedes vient de faire approuver la protection thermique du compartiment moteur de la S300 BlueTEC hybride comme étant éligible à ce principe. Le constructeur pourra déduire un gramme de CO2 sur les émissions mesurées lors des tests.

Depuis de nombreuses années, les moteurs sont de moins en moins visibles lorsque le conducteur soulève son capot : le moteur et les accessoires sont largement recouverts de protections qui, outre un aspect esthétique, diminuent notablement la transmission des bruits en provenance du compartiment moteur vers l’habitacle. Ils permettent par ailleurs de conserver partiellement la chaleur au sein du compartiment moteur.

Dans les années 2000, BMW, entre autres, a généralisé sur l’ensemble de sa gamme, les technologies qu’il a baptisées Efficient Dynamics. Cet ensemble comprend notamment des volets d’aération actifs, intégrés dans la calandre.

Les volets de radiateurs pilotés sont fermés lorsque le moteur est suffisamment refroidi de manière à diminuer la résistance à l’air du véhicule et de réduire ainsi la consommation de carburant. Par temps froid, la fermeture des volets permet aussi une mise en température plus rapide du moteur, diminuant alors ses émissions lors des démarrages à froid.

Pour sa S300 hybride, Mercedes a repris le principe des volets d’air actifs. Toutefois, le constructeur a introduit un système inédit de cloisonnage du groupe motopropulseur. Ce compartimentage permet permet de conserver la chaleur au sein du moteur lorsque ce dernier est stoppé (arrêt à un feu rouge, mode électrique pur), au lieu qu’elle ne soit dissipée inutilement. Selon les tests menés par Mercedes, l’économie réalisée grâce à ce concept atteindrait jusqu’à 1,5 litre par plein de carburant.

Si cette protection thermique est un avantage pour les démarrages à froid, le constructeur a dû par ailleurs veiller à ce que la température moteur  ne devienne pas trop élevée lorsque les conditions de fonctionnement sont défavorables (température extérieure élevée, moteur à plein régime), de manière à éviter tout risque d’inflammabilité, un sujet cher à Mercedes.

La protection thermique de la Mercedes Classe S 300 BlueTEC hybride est la quatrième application à être éligible en tant qu’éco-innovation après l’éclairage à LED d’Audi, l’alternateur à haut rendement développé par Valeo et le système de navigation prédictif proposé par Bosch.

Source : Daimler AG

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Antoine29 à propos de l'article «Technique : éclairage automobile avant»

Il y a 7 heures

Bonjour, dans le schéma montrant les zones d'éclairage des feux de croisement/de route, un ovale représente la limite de visibilité du faisceau des feux de route. Savez-vous s'il existe une réglementation concernant l'angle horizontal et l'angle vertical de ce faisceau? Si oui est-ce une norme qui s'applique à tous types de véhicules? Je recherche pour des besoins techniques les valeurs de ces angles pour un fourgon utilitaire Citroën Jumper. Pas facile à trouver comme info! Merci d'avance pour votre réponse.

Guillaume Darding à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Hier

Bonjour Adrien, les évolutions restent mineures dans l'ensemble entre un moteur flexifuel et un moteur non flexifuel, le principal étant le changement de matière des sièges de soupapes. Je n'en ai pas la confirmation, mais il semblerait que les injecteurs aient aussi évolué pour permettre des débits supérieurs (ce qui est utile dans le cas de l'E85 puisqu'il faut injecter plus de carburant). Une reprogrammation peut être source de problème... si elle est mal faite : par exemple, si le reprogrammateur "s'amuse" à vouloir augmenter le débit des injecteurs plutôt que d'allonger le temps d'injection pour injecter du carburant lorsque le réservoir est rempli de superéthanol. Si les injecteurs ne sont pas capables de fonctionner avec le débit demandé, alors le mélange à l'intérieur du cylindre sera trop pauvre et néfaste pour la fiabilité du moteur (et les émissions). Pour un reprogrammateur qui maîtrise son sujet (avec une bonne connaissance des particularités de l'E85 et du moteur qu'on souhaite convertir), il n'y a pas de crainte à avoir.

Adrien67 à propos de l'article «Ford 1.0l Ecoboost: sur deux ou trois cylindres»

Il y a 4 jours

Bonsoir Guillaume, Aurais tu des informations concernant la compatibilité E85 des derniers blocs MHEV 125/155 chevaux non badgés Flexifuel ? Est ce que les blocs sont identiques (sièges de soupapes ? Injecteurs) et une reprogrammation peut elle être source de problème pour le passage à l'éthanol ? Merci d'avance

© Guillaume Darding

Mentions légales