Eco-innovation: Mercedes en quatrième prétendant

Eco-innovation: Mercedes en quatrième prétendant

Par Guillaume Darding pour www.leblogauto.com - 21 mars 2014

Dans le cadre de la limitation des émissions à 95g de CO2 par kilomètre en 2020 pour l’ensemble de leur gamme, les constructeurs et équipementiers ont la possibilité de soumettre auprès de l’Union Européenne des techniques innovantes propres à réduire les émissions de CO2, non prises en compte dans le cycle d’homologation.

Mercedes vient de faire approuver la protection thermique du compartiment moteur de la S300 BlueTEC hybride comme étant éligible à ce principe. Le constructeur pourra déduire un gramme de CO2 sur les émissions mesurées lors des tests.

Depuis de nombreuses années, les moteurs sont de moins en moins visibles lorsque le conducteur soulève son capot : le moteur et les accessoires sont largement recouverts de protections qui, outre un aspect esthétique, diminuent notablement la transmission des bruits en provenance du compartiment moteur vers l’habitacle. Ils permettent par ailleurs de conserver partiellement la chaleur au sein du compartiment moteur.

Dans les années 2000, BMW, entre autres, a généralisé sur l’ensemble de sa gamme, les technologies qu’il a baptisées Efficient Dynamics. Cet ensemble comprend notamment des volets d’aération actifs, intégrés dans la calandre.

Les volets de radiateurs pilotés sont fermés lorsque le moteur est suffisamment refroidi de manière à diminuer la résistance à l’air du véhicule et de réduire ainsi la consommation de carburant. Par temps froid, la fermeture des volets permet aussi une mise en température plus rapide du moteur, diminuant alors ses émissions lors des démarrages à froid.

Pour sa S300 hybride, Mercedes a repris le principe des volets d’air actifs. Toutefois, le constructeur a introduit un système inédit de cloisonnage du groupe motopropulseur. Ce compartimentage permet permet de conserver la chaleur au sein du moteur lorsque ce dernier est stoppé (arrêt à un feu rouge, mode électrique pur), au lieu qu’elle ne soit dissipée inutilement. Selon les tests menés par Mercedes, l’économie réalisée grâce à ce concept atteindrait jusqu’à 1,5 litre par plein de carburant.

Si cette protection thermique est un avantage pour les démarrages à froid, le constructeur a dû par ailleurs veiller à ce que la température moteur  ne devienne pas trop élevée lorsque les conditions de fonctionnement sont défavorables (température extérieure élevée, moteur à plein régime), de manière à éviter tout risque d’inflammabilité, un sujet cher à Mercedes.

La protection thermique de la Mercedes Classe S 300 BlueTEC hybride est la quatrième application à être éligible en tant qu’éco-innovation après l’éclairage à LED d’Audi, l’alternateur à haut rendement développé par Valeo et le système de navigation prédictif proposé par Bosch.

Source : Daimler AG

Commentaire:

Nom d'utilisateur :

Adresse mail (non visible) :

Site internet (optionnel) :

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault ?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Avant-hier

Bonjour Patouf, merci pour votre retour d'expérience !

Guillaume Darding à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Avant-hier

Bonjour Hubert, on peut estimer qu'il n'y a pas de précautions supplémentaires à prendre par rapport au stockage d'essence sans-plomb. Effectivement, limité la quantité d'air est bénéfique et dans de bonnes conditions de stockage (variation de température limitée, exposition faible aux UV), il est largement envisageable de pouvoir conserver l'E85 plus d'un an.

Patouf à propos de l'article «Présentation moteur: Volkswagen 1.5l TSI»

Il y a 3 jours

Bonjour, J'ai pu tester la nouvelle Golf 8 en version 150 ch DSG7 finition Style et on ne sent pas du tout le passage des vitesses ; je pensais ne pas voir de différence avec ma polo 6 DSG !... qui offre déjà des passages de rapport doux même si l'on sent un peu les changements de rapports lorsque l'on conduit un peu plus nerveusement mais cela ne gêne pas suffisamment le plaisir de conduite. Bref c'est comme si vous aviez une voiture électrique, j'ai été étonné. Les seules grosses différence entre Golf et polo, pour moi en premier, c'est le confort de suspension, amortissement (attention test Golf 8 Style 150 ch donc avec suspension multibras) : même avec des jantes de 17 pouces et pneus de 225 de large, le confort est très largement supérieur surtout sur route nationale/départementale lorsque le bitume est granuleux et génère par conséquent bcp plus de bruit dans la polo (le gonflage des pneumatiques à son importance en partie), pas de remontée sèche du train arrière comme avec la Polo malgré 2,1 bars de pression à l'arrière et 2.3 à l'avant (fait à temp. 15°). - En second c'est l'insonorisation bien meilleure en regard des filtrations, (bruit de roulement) qui bien meilleure sur la Golf. - puis le confort du siège et ses réglages : je ne m'attendais pas à obtenir un confort supérieur signification sur la Golf 8, mais il y a une bonne différence même s'il l'on ai bien assis dans la polo, L'agrément de conduite moteur direction est moins perceptible, un peu mieux sur la Golf8 mais moins significatif.

© Guillaume Darding

Mentions légales