Hybride ou électrique: le bon choix financier?

Hybride ou électrique: le bon choix financier?

Guillaume Darding - 19 juin 2013

Il y a quelques mois, un premier comparatif entre véhicules électriques et véhicules à moteur thermique avait montré que le véhicule électrique pouvait être considéré comme une alternative économique. Depuis, la Renault Zoé ainsi que la Renault Clio ont commencé leur carrière commerciale: l'opportunité d'actualiser les données relatives à ces véhicules.

Ce deuxième comparatif se concentre désormais sur les citadines. Si les consommations sont toujours basées sur le cycle d'homologation NEDC, les données sont désormais pondérées pour les rendre plus proches de la réalité.

C'est aussi l'occasion d'introduire la Toyota Yaris hybride: peut-elle tirer son épingle du jeu en comportant deux motorisations, l'une thermique et l'autre électrique?

Toyota Yaris hybride - vue interne

Les véhicules en lice

Six véhicules ont été évalués:

  • une citadine électrique (Renault Zoé)
  • une citadine hybride essence/électrique (Toyota Yaris)
  • une citadine essence de puissance similaire à la Zoé (Renault Clio 0.9l TCe)
  • une citadine diesel de puissance similaire à la Zoé (Renault Clio dCi 90ch)
  • une citadine essence économique (Renault Clio 1.2l): moins chère à l'achat mais plus gourmande en carburant et moins bien équipée
  • une citadine diesel économique (Renault Clio dCi 75ch)

Les coûts en jeu

Pour cette étude, il sera pris en compte le prix d'achat d'un véhicule dans la version la moins chère existante (hors remises et promotions en cours) et sans aucune option. Le bonus/malus est ensuite déduit du prix d'achat.

Dans le cas de la Renault Zoé, le prix a été artificiellement augmenté de 1.000€. Ce prix couvre l'installation de l'infrastructure de recharge domestique (Wall Box) nécessaire pour recharger à domicile son véhicule. Il est donc fait l'hypothèse qu'il s'agit d'un premier achat. En cas de renouvellement de son véhicule électrique, ce coût serait dès lors déjà amorti.

D'autre part, les calculs de coût de revient incluent le prix relatif à la location mensuelle des batteries.

Renault Zoé - vue de 3/4 avant

Le carburant retenu est l'essence SP 95 et le diesel standard. Le SP 95 - E10, bien que sensiblement moins cher, n'a pas été retenu: ce dernier ne jouit pas d'une disponibilité satisfaisante.

Le tarif de l'électricité est repris de la grille tarifaire EDF (tarif au 1er mai 2013) en prenant l'hypothèse que le véhicule électrique est rechargé en heures creuses. Le tarif essence/diesel est repris du site Carbeo (tarif au 13 juin 2013 relevé à la station du centre commercial Carré Sénart)

En matière de consommation, il a été retenu pour la Renault Zoé une autonomie moyenne de 150 kilomètres, ce qui est moins que l'autonomie officielle (210km), mais qui correspond à une consommation moyenne revendiquée par le constructeur et validée à l'occasion des essais presse.

Renault Clio - vue de 3/4 avant

Concernant les véhicules à moteur thermique, les consommations ont été établies à partir du cycle NEDC avec la pondération suivante:

  • moteurs atmosphériques (Renault Clio 1.2l, Toyota Yaris hybride): un facteur de 1,2 (soit une hausse de 20%) a été appliqué
  • moteurs turbocompressés (Renault Clio 0.9 TCe et dCi): un facteur de 1,33 a été appliqué

Ce facteur a été extrapolé à partir d'une étude réalisée par l'ICCT et a pour rôle de donner une image plus réaliste par rapport aux données de consommation fournies par les constructeurs.

Renault Zoé - vue de 3/4 arrière

Les coûts d'entretien ont été établis à partir des contrats d'entretien Renault "pack intégral" prenant en compte les révisions conformément au carnet d'entretien ainsi que le remplacement des pièces d'usure (plaquettes de freins, essuie-glaces, amortisseurs) hors pneus. En l'absence de données concernant la Toyota Yaris hybride, le tarif de la Clio essence 0.9 TCe lui a été appliqué (estimation basée sur le fait que l'entretien de Auris essence et de l'Auris hybride ont un tarif identique sur 90.000 km selon les abaques publiées par Toyota).

Ce qui n'est pas pris en compte

Le coût de l'assurance n'a pas été considéré. La logique voudrait qu'assurer un véhicule électrique soit plus économique, les simulateurs d'assurances automobiles semblent pourtant démontrer le contraire.

D'autre part, l'augmentation du prix, tant de l'essence que de l'électricité, n'est pas prise en considération sur la période évaluée: ces deux sources d'énergie devraient selon toute vraisemblance évoluer de manière similaire, à raison d'environ 5% par an. 

Toyota Yaris Hybride - vue de 3/4 avant

Aujourd'hui

En prenant en compte une durée de 8 ans (ce qui correspond à l'âge moyen du parc automobile français selon le CCFA - comité des constructeurs français d'automobile), la voiture électrique et le véhicule hybride se démarquent assez nettement par rapport à leurs homologues thermiques. Considérant un faible kilométrage annuel (10.000 km/an), les différentes technologies demandent un budget comparable.

Considérant un kilométrage annuel de 20.000 km/an, la Zoé permet une économie de plus de 500€ par an par rapport à une Clio essence ou diesel de même puissance. Malgré une consommation de diesel mesurée, les Clio dCi sont pénalisées par leur prix d'achat et leur coût d'entretien (+50% par rapport à la Zoé).

Tableau comparatif actuel essence hybride diesel électrique sur 8 ans

Concernant la Renault Zoé, son coût d'utilisation est avantageux grâce à la prime d'Etat de 7.000€, un prix réduit de l'électricité en heures creuses et ses faibles coûts d'entretien par rapport à ses concurrente du jour.

Considérant un renouvellement au bout de 4 ans (graphique ci-dessous), la Zoé reste encore l'alternative la plus économique, suivie de près par la Toyota Yaris Hybride.

Tableau comparatif actuel essence hybride diesel électrique sur 4 ans

Et dans 5 ans?

Projetons nous dans 5 ans: le diesel et l'essence seront également taxés et leur prix est aux alentours de 2€/l, le prix de l'électricité a augmenté de 5% par an, il n'y a plus de bonus/malus sur les véhicules à moteur thermique, les véhicules hybrides bénéficient encore d'une prime à l'achat de 1.000€ et les acheteurs de véhicules électriques reçoivent une prime de 3.000€ (note: les 1.000€ couvrant l'installation de la borne de recharge domestique n'ont cette fois pas été pris en considération).

Tableau comparatif futur essence hybride diesel électrique sur 8 ans

Les différentes motorisations restent comparables considérant un faible kilométrage annuel. A des kilométrages plus élevés, la Zoé se détache nettement.

Sur une durée de 4 ans (voir illustration ci-dessous), toutes les technologies finissent dans un mouchoir de poche, excepté pour des kilométrages annuels de 30.000 km.

Tableau comparatif actuel essence hybride diesel électrique sur 4 ans

Conclusion

Alors que l'image d'un véhicule urbain réservé aux petites distances (autrement dit un faible kilométrage annuel) collent fermement à la peau des véhicules électriques, la voiture électrique est aussi faite pour parcourir des kilométrages plus élevés. C'est d'ailleurs quand la Zoé roule beaucoup qu'elle devient vraiment économique.

Les motorisations à essence restent indiquées pour les conducteurs qui parcourent moins de 20.000 km par an et qui font régulièrement des escapades hors de portée des véhicules électriques. Toutefois, dès 20.000 km par an, le véhicule hybride devient plus intéressant.

Renault Clio - vue de 3/4 arrière

Si les moteurs diesels sont intéressants de par leur consommation mesurée et le prix du litre de diesel plus avantageux que l'essence, le coût global prenant en compte les entretiens montre que l'avantage financier n'est pas si évident, au contraire. Malgré tout, ces motorisations sont aujourd'hui clairement favorisées par les consommateurs (plus de 70% des ventes en 2012 selon les chiffres publiés par l'ADEME). 

Avec un litre de carburant à 2€, le véhicule électrique devient indéniablement le plus compétitif. Les moteurs thermiques seront pénalisés: si leur appétit devient de plus en plus mesuré, les technologies mises en oeuvre pour accomplir ces performances ont un coût certain (turbocompresseur, calage variable des soupapes, réduction des frictions,...), tout autant que le sont les dispositifs de dépollution pour satisfaire aux futures normes. Leur prix devrait donc naturellement augmenter.

Toyota Yaris hybride - vue de 3/4 arrière

En fin de compte, le meilleur compromis de ce comparatif se révêle être la motorisation hybride. Ce n'est peut-être pas la solution la plus économique dans l'absolu, mais son coût reste systématiquement proche de la motorisation (essence, électrique ou diesel) la plus avantageuse. Elle est à même de s'adapter à d'éventuels changements de mode de vie (déménagement, nouvel emploi,...) sans pour autant pénaliser son conducteur du point du vue budgétaire.

Commentaires sur l'article:

helene

23 juin 2014 à 22h53

Vous ne parlez pas de la location de la batterie pour la zoé
Guillaume Darding [administrateur]

24 juin 2014 à 23h26

Merci pour votre remarque. L'article n'était effectivement pas explicite à ce sujet: les calculs prennent bien en compte la location mensuelle des batteries dans le cas de la Zoé.
somny bernard

18 novembre 2014 à 17h50

Je viens d'acheter la yaris hybride j'habite à la Réunion et je suis monté à Cilaos avec 2 adultes ; cette montée est réputée pour sa raideur ; incroyable, dans les virages en épingle ,inutile de repasser par la 1ere elle grimpe ; ce n'est pas une sportive mais quelle facilité à conduire surtout en ville ; j'ai fait ma 1ere moyenne de consommation (cilaos compris 4.5 l )j'en suis tres satisfait

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
Guillaume Darding à propos de l'article «Technique: moteurs électriques»

Hier

Bonjour Mutantape, merci pour votre complément d'information. Je me permets de vous indiquer que l'expression moteur à induction est effectivement d'origine anglaise. Elle n'est peut-être pas la plus appropriée, mais elle ne me semble, en aucun cas, inappropriée. Cette expression est, en effet, reprise dans des documents scientifiques et des thèses, par exemple. De plus, cette expression est utilisée par Tesla dans sa documentation. Tesla étant le principal utilisateur de ce type de moteur, il est naturel d'utiliser ce terme plutôt que celui de moteur asynchrone (tout en sachant que cette expression est aussi usitée dans l'article).

Mutantape à propos de l'article «Technique: moteurs électriques»

Hier

Le terme "moteur à induction" me parait une traduction directe de l'anglais, inappropriée en français, où l'on parle plutôt de moteur asynchrone. Concernant le moteur synchrone à rotor bobiné cette fois, autres avantages non cités : possibilité de piloter le cosinus phi à volonté en agisssant sur le courant rotor et de maintenir un bon rendement sur une plus large plage. Possibilté de couper l'aimantation rotor pour se servir des bobinages du stator comme filtres à la recharge. Probablement une des raisons pour laquelle la Zoe est quasiment la seule à pouvoir tirer 22 kW sur les bornes accélérées. Moins dangereux en maintenance que des aimants permanents puissants. Pas besoin de de défluxage pour la récupération à haut régime, pas de risque de désaimantation. A noter que les balais travaillent sur des bagues lisses, n'ont pas à rompre de circuit inductif (l'alimentation du rotor est constante en fonctionnement), et la puissance du moteur ne passe pas par eux, elle est au stator. Leur usure est donc très faible par rapport à ceux d'un moteur à courant continu.

Guillaume Darding à propos de l'article «Présentation moteur: 2.0l diesel Mercedes OM 654»

Hier

Bonjour Fabrice, concernant le 300d, il compte normalement 2 turbocompresseurs : 1 "gros" à géométrie variable et un "petit" à géométrie fixe (ce dernier étant là pour apporter du couple dès les plus bas régimes). Au niveau des systèmes de dépollution, il y a bien 2 EGR (1 haute pression et 1 basse pression). En revanche, sauf erreur de ma part, il n'y a qu'un filtre à particules. Le système de dépollution est ainsi décomposé en partant du turbo : - 1 DOC - 1 injecteur d'AdBlue + mixeur - 1 filtre à particules (intégrant un revêtement pour les réactions SCR pour réduire les NOx) - 1 SCR (pour réduire les émissions de NOx) En tant que taxi, je peux estimer que vous avez certes beaucoup de petits trajets, mais votre véhicule étant beaucoup en fonction, le moteur a suffisamment de temps pour lancer des régénérations actives du filtre. Quant à l'encrassement de l'EGR, il est principalement dû à l'accumulation des démarrages à froid et de courts trajets (le moteur n'a jamais le temps de monter en température), ce qui ne devrait pas être votre cas, en tout cas, pas systématiquement. Si tel était tout de même votre cas, je vous recommande de faire régulièrement (1 fois par semaine environ), un trajet type autoroutier / voies rapides pendant 30 minutes. Enfin, on peut aussi penser à effectuer un décalaminage (tous les 6 mois à un an) du moteur : il semblerait que cette technique offre de bons résultats pour préserver son moteur (à ma connaissance, quelques flottes de véhicules testent le bien-fondé / l'efficacité de cette technologie). Je parle au conditionnel car je manque de recul sur ce type de prestation.

© Guillaume Darding

Mentions légales