Renault Scenic: la famille au second plan

Renault Scenic: la famille au second plan

Guillaume Darding - 21 juillet 2017

Renault a fait des choix forts lors du renouvellement du Scenic pour que son monospace compact reste compétitif face à l'offensive des SUV. En misant principalement sur le style, exacerbé par des jantes de vingt pouces, les concepteurs du Scenic de quatrième génération ont opté pour des solutions discutables tant elles rognent des principes élémentaires propres à un véhicule familial.

Le compromis le plus flagrant sur le nouveau Scenic concerne les sièges arrière puisque ces derniers ne sont plus indépendants. Il s’agit désormais d’une classique banquette 2/3-1/3. Toutefois, cette dernière reste coulissante en deux parties. Cette caractéristique permet de conserver un minimum de modularité. Elle reste contraignante car elle empêche d’avancer, par exemple, le siège central afin de faciliter l’installation de 3 sièges enfants.

Renault Scenic - banquette arrière

D’ailleurs, c’est à ce sujet que ce situe le principal grief qui puisse être adressé à l’encontre du Scénic de quatrième génération: sur la base du manuel d’utilisation, il est tout simplement proscrit d’installer un siège enfant sur la place centrale, même un simple réhausseur.

Renault Scenic - placement des sièges enfant

En ce sens, Renault a suivi l’exemple imprimé par Opel avec le Zafira Tourer et BMW avec la Série 2 Active Tourer. La plupart des autres véhicules familiaux (BMW Série 2 Gran Tourer, Citroën C4 Picasso, Ford C-Max, Kia Carens, Peugeot 5008, Volkswagen Touran) autorisent l’utilisation d’un siège enfant en position centrale. Mieux, dans le cas du 5008 et du Touran, les deux véhicules sont pourvus de trois sièges équipés d’ancrages isofix en rang 2 (et deux ancrages Isofix supplémentaires en rang 3 pour le Touran).

De facto, une famille composée de 3 enfants de moins de 12 ans ne peut pas considérer acquérir un (Grand) Scénic : un comble pour un monospace et une vraie régression par rapport à l’ancienne génération du Scénic qui comportait des points d’ancrage Isofix sur chacun des sièges de la deuxième rangée de sièges.

Ce positionnement est très surprenant alors que, dans le cas de la Clio et de la Mégane, le placement d’un siège enfant sur la place centrale y est autorisé. Il s'agit d'ailleurs d'une règle générale: dans un véhicule comportant 5 places, la place centrale est certes dépourvue de points d’attache Isofix, mais il n'y a pas d'interdiction pure et simple de placer un réhausseur ou un siège pour enfant de bas âge dos à la route.

Renault Megane - placement des sièges enfant

Enfin, si Renault a voulu améliorer la qualité des tablettes aviation au dos des sièges avant, ces dernières, lorsqu’elles sont repliées, s’avèrent très épaisses. Hors, c’est un problème pour l’utilisation de sièges enfant dos à la route car les tablettes sont trop encombrantes et ne permettent pas l’installation correcte de ce type de siège car le siège enfant, dans le meilleur des cas, vient en contact avec le siège (configuration proscrite par les fabricants de sièges enfant).

Dans certains cas, il n'y a tout simplement pas assez de place pour installer convenablement le siège. Pour ce qui concerne le Grand Scenic, le problème ne se pose pas car l'empattement plus long dégage plus de place entre les sièges avant et la banquette arrière.

Renault Scenic - tablettes aviation

Si le Renault (Grand) Scenic a fait beaucoup d’efforts pour permettre à son monospace de rester attrayant face à la déferlante des SUV, il n’en reste pas moins que le constructeur pêche sur des aspects fondamentaux qui définissent un monospace: l’habitabilité.

Certes, une famille avec des enfants de plus de 10 ans sera certainement comblée avec le Scenic de 4ème génération, une famille avec 2 ou 3 enfants en bas âge n’aura pas d’autre choix que de considérer un véhicule concurrent ou de songer à son grand frère, l’Espace, bien plus onéreux. C’est d’autant plus dommage de la part d’un constructeur qui a été à l’origine du monospace compact en 1996.

Les 10 derniers commentaires sur le sujet (voir les 11 commentaires):

niaouli

28 janvier 2018 à 22h22

Pour ce qui concerne la place centrale condamnée, je pense que ce n'est pas un positionnement de Renault, mais une obligation suite aux résultats des crash-tests Euroncap. Voir dans le lien ci-dessous page 7:
https://cdn.euroncap.com/media/25167/euroncap-2016-renault-scenic-datasheet.pdf
Guillaume Darding [administrateur]

28 janvier 2018 à 23h14

Bonjour niaouli,

merci pour votre lien. Il faut savoir que l'Euro NCAP est un organisme indépendant et de ce fait, il n'y a pas de notion d'obligation suite aux résultats fournis par l'organisme: il n'y a vraisemblablement pas de lien de cause à effet.

D'ailleurs, le rapport Euro NCAP sous-entend que l'instruction de ne pas pouvoir mettre de siège enfant adapté sur la place centrale est bien antérieure à l'évaluation Euro NCAP puisque le rapport évoque que le fait que tous les dispositifs de sécurité enfant prévus à cet effet dans le Scenic peuvent être installés et utilisés correctement, alors que le tableau juste au-dessus montre des problèmes critiques de sécurité au-niveau de la place centrale arrière.
toto1223

20 mars 2018 à 19h11

La place centrale de la megane est autorisée mais uniquement pour les groupes 0 et 1 donc quand l'enfant grandit, on se retrouve dans le même cas que le Scenic. A moins que l'age des enfants "se goupille" bien, ca ne passe pas non plus
Guillaume Darding [administrateur]

21 mars 2018 à 11h25

Bonjour toto1223,

merci de cette précision. En effet, seul les sièges appartenant aux groupes 0 et 1 (enfant jusqu'à 18 kg) sont autorisés sur la place centrale de la Mégane.
PascalM

26 mars 2019 à 16h11

Vous pouvez prendre aussi l'option 7 places...
Mickael

01 avril 2019 à 11h34

Effectivement j'ai le scenic 4, 2 sieges auto isofix a l'arriere, mais je sens que le 3e ne passera pas...
Quand le vendeur me l'a vendu il a insisté sur les 3 places arrieres, tant qu'on a pas rentré les sieges dedans on ne s'en rend pas compte de la place qu'il reste...
Est ce la loi qui l'interdit ? ( si je mets un rehausseur et que je me fait arreté)?
Guillaume Darding [administrateur]

01 avril 2019 à 16h23

Bonjour Mickael,

c'est un point sur lequel il est assez compliqué de répondre... D'après le guide d'utilisation Renault, les sièges enfant (et un réhausseur est bien un siège enfant) ne sont pas autorisés en place centrale. Maintenant, on peut imaginer que peu de monde connait cette subtilité et qu'il serait très improbable de vous faire arrêter.
Si votre enfant est sufisamment grand (environ 1,35m), le mieux est peut-être de ne pas utiliser de réhausseur pour l'attacher sur la place centrale, ce qui est permis au sens de l'article 412-2 paragraphe III.1 du code de la route - voir aussi l'article consacré aux sièges enfants pour plus d'information https://www.guillaumedarding.fr/reglementation-utilisation-des-sieges-enfants-1635559.html

Soit, mais le point le plus embêtant serait surtout en cas d'accident corporel où on peut imaginer, sans faire trop de plans sur la comète, qu'un expert reproche au conducteur d'avoir utilisé un siège enfant sur cette place centrale alors que le constructeur ne le permet pas.
GandaAlf

18 juillet 2019 à 16h58

bonjour,

qu'en est-il si le vendeur 'oublie' de vous préciser que vous ne pouvez plus installer de siege auto sur cette place centrale arrière ?
vous vous retrouver avec un vehicule inutilisable (avec 3 jeunes enfants) dans une configuration classique (i.e. des affaires dans le coffre).
Quels genre(s) de recours peut-on faire contre Renault ?

Salutations,
Guillaume Darding [administrateur]

19 juillet 2019 à 09h49

Bonour GandaAlf,

vous soulevez un point intéressant auquel je n'ai pas vraiment de réponse... Peut-être qu'avec un "bon" avocat et une bonne dose de patience, il y a matière à réparer un préjudice éventuel, mais ça me semble quand même compliqué!
GandaAlf

25 juillet 2019 à 13h46

je crains que vous n'ayez raison. En tout cas le service réclamation de Renault n'est d'aucune utilité. Mise à part me proposer un coffre de toit, et mettre un enfant dans le coffre ... pas de solution de reprise de ce véhicule qui ne m'est d'aucune utilité.
La voie pénale est une solution en effet... mais je vais tenter de faire appel au médiateur avant (sait-on jamais)

Commentaire:

Nom d'utilisateur:

Adresse mail (non visible):

Site internet (optionnel):

Quelle est la forme géométrique du logo utilisé par Renault?

Réseaux sociaux
Commentaires
pjmdur à propos de l'article «Dossier: utilisation du superéthanol E85»

Il y a 55 minutes

Merci encore une fois pour ces infos. Une observation complémentaire: le "vrai" flexfuel signifie qu'il y a une sonde qui soit capable d'évaluer les pourcentage de mélanges essence/éthanol, non? Si on fait une reprogrammation, il est supposé qu'on utilise quasi exclusivement du E85? Idem pour les boîtiers? Le terme flexfuel est-il usurpé dans ces cas précis? Cldt

pjmdur à propos de l'article «Technique: suspensions à butées hydrauliques progressives Citroën»

Il y a 1 heure

Bonjour, Comme l'indique guillaumedarding, le système doit être adapté au véhicule. A ce sujet, les essayeurs trouvent que sur le C5 Aircross, le système n'est pas aussi efficace. La raison est simple: pour obtenir une tenue de route correcte sur ce modèle plus important, le constructeur a du durcir la suspension, lui faisant perdre en grande partie le bénéfice de cette solution. Confirmé en cela par une certaine déception des premiers utilisateurs.

Jacques63000 à propos de l'article «Technique: suspensions à butées hydrauliques progressives Citroën»

Hier

Bonsoir et merci pour ce retour rapide, vous êtes me semble t-il dans le métier et donc en relation plus ou moins étroite avec des garages si je ne me trompe pas ? avez-vous la possibilité de voir avec eux si l’opération est possible ? Dans la négative, quel type d’amortisseur (gaz par exemple) pourrais-je mettre pour avoir équivalence appréciable ?

© Guillaume Darding

Mentions légales